L’éclairage désastreux du match de D1 Arkema entre le PSG féminin et Rodez

Ce vendredi soir (18h30), le PSG féminin accueillait Rodez dans le cadre du match d’ouverture de 12e journée de D1 Arkema. Si les Parisiennes ont assuré l’essentiel en s’imposant 1-0, la rencontre a été marqué par un manque cruel d’éclairage sur le terrain.

Ce sont des conditions indignes pour jouer une rencontre de D1 Arkema, l’élite du football féminin en France. Ce vendredi soir, le match entre le PSG féminin et Rodez s’est joué malgré un très mauvais éclairage du stade Georges Lefevre (Saint-Germain-en-Laye). Durant tout le match, Parisiennes et Ruthénoises ont dû évoluer malgré de nombreuses zones d’ombres sur la pelouse. Mais ni le corps arbitral, ni les représentants de la Fédération française de football, ont interrompu la rencontre ou apporté des modifications à l’éclairage.

Sur les réseaux sociaux, le manque de lumière sur la pelouse n’est pas passé inaperçu. Alors que certains internautes ont ironisé la situation en prétextant des économies d’énergie ou une rencontre à la lampe frontale, d’autres se sont indignés d’une nouvelle preuve montrant un manque de considération pour le football féminin. « C’est une honte de jouer dans ces conditions avec un éclairage qui n’est pas aux normes. J’espère que Rodez posera une réserve, le match n’aurait jamais dû débuter… Ridicule ! » a écrit une fan.

Sur le terrain, service minimum pour le PSG féminin en D1 Arkema

Avec une faible luminosité, le PSG féminin a assuré l’essentiel pour sa reprise en D1 Arkema (1-0). Un seul but, de Kadidiatou Diani sur penalty (42e), a permis aux joueuses de Gérard Prêcheur de prendre les trois points de la victoire. Et de conserver sa place de leader du championnat avec quatre points d’avance sur Lyon. Les Fenottes déplacent ce samedi à Soyaux (11e).

À lire aussi : Une Française nommée pour le trophée The Best féminin de meilleure joueuse de l’année 2022

Clément Gauvin

Photo © PSG féminin

Articles simillaires

Les plus lus