PSG féminin : L’entraîneur argentin Gabriel Burstein ciblé

Selon nos informations, l’entraîneur argentin Gabriel Burstein serait en discussion avancée avec les dirigeants du PSG pour reprendre l’équipe féminine à la place de Didier Ollé-Nicolle.

Depuis la suspension de Didier Ollé-Nicolle en raison d’un comportement «inapproprié», le PSG s’active en coulisse. Avec comme objectif, trouver rapidement un nouvel entraîneur à sa section féminine. Car si le technicien de 61 ans n’a toujours pas été officiellement licencié, la direction parisienne discute avec des potentiels successeurs. Parmi eux, Gérard Prêcheur (ex-OL) et Bernard Mendy, l’actuel entraîneur adjoint. Mais un troisième nom, plus surprenant, s’invite désormais dans les négociations. Celui de l’entraîneur argentin Gabriel Burstein, actuellement coach du Maccabi Kishronot Hadera en Israël. Ils font partie des derniers noms pour pourvoir le poste.

D’après les informations du média israélien Sport 5, que Footeuses est en mesure de confirmer, le technicien israélien serait en discussion avec la direction du PSG. Et plus précisément avec Luis Campos, futur directeur sportif à la place de Leonardo. Ancien joueur de River Plate, Gabriel Burstein est une référence dans l’état hébreu. En 2019, il était devenu le premier entraîneur étranger à prendre la tête de l’équipe nationale féminine. Très sollicité après cette expérience, il est l’entraîneur du Maccabi Kishronot Hadera depuis deux saisons (2e du championnat israélien en 2021-2022).

Élu meilleur entraîneur argentin à l’étranger depuis 2 ans

Proche de Luis Campos, Gabriel Burstein dispose de plusieurs qualités pour convaincre la direction parisienne. Il possède le diplôme « d’entraîneur pro » de l’UEFA, rare en football féminin, parle le français et connaît un peu l’Hexagone. Car il avait notamment été en discussion avec Dijon en 2020 pour succéder à Yannick Chandioux. Des joueuses du championnat de D1 féminine comme Eden Avital (Soyaux) et Maria Almasri, en route vers Bordeaux, ont aussi déjà évolué sous ses ordres. Depuis 2019, il rafle de nombreuses récompenses individuelles : meilleur entraîneur étranger du championnat d’Israël (2010, 2019, 2020) et meilleur entraîneur argentin à l’étranger (2019, 2020-2021).

A lire aussi : Burstein trace le chemin du football israélien

Selon Sport 5, l’Argentin a impressionné les représentants de l’équipe parisienne lors des premières discussions. « Ils ont été positivement impressionnés par lui » écrit le média israélien. Mais dans la short-list du PSG, il fait face à deux entraîneurs très appréciés par la direction. Le premier, Bernard Mendy, une figure du club et très apprécié par l’effectif. Et Gérard Prêcheur, le technicien français très titré avec l’OL féminin.

Clément Gauvin

Photo © Israël féminines

Articles simillaires

Les plus lus