Les dotations pour la Coupe de France féminine vont quadrupler

La FFF a précisé ce mercredi qu’elle allait augmenter les dotations pour la Coupe de France féminine jusqu’à 520 000 euros contre 140 000 actuellement.

Comme annoncé sur notre site la semaine dernière, les équipes engagées en Coupe de France féminine vont se partager un magot plus important à compter de cette saison. En marge de la journée des droits des femmes, la Fédération française de football avait annoncé vouloir revaloriser les dotations de manière « significative ». L’instance a donné plus de précisions ce mercredi.

FFF 1024x721, Footeuses
Sources : FFF.

On sait désormais que la somme totale atteindra 520 000 euros. C’est environ quatre fois plus que ce qui est prévu actuellement (140 000 euros). Dans le détail, les clubs toucheront 1 500 euros dès le premier tour alors qu’il fallait impérativement atteindre les demi-finales pour espérer gagner quoi que ce soit. En fin, 36 000 euros seront reversés au vainqueur de la compétition et 16 000 au finaliste. Ces mesures sont rétroactives et elles s’appliqueront à l’édition actuelle (2021-2022).

Le foot féminin anglais voit plus haut

Le lauréat de la Coupe de France masculine remporte près de deux millions d’euros. Le football féminin français est donc très loin d’atteindre la parité, ce qui n’était pas le but recherché ni le souhait des sections féminines. Nul besoin d’effectuer une comparaison genrée pour constater le retard que le football féminin français est en train de prendre.

Outre-Manche, la Fédération anglaise va multiplier par huit les dotations de la FA Cup féminine. Ce qui va porter à trois millions d’euros le butin final. C’est presque six fois plus qu’en France. À ce rythme, les clubs français vont avoir de plus en plus de mal à retenir leurs meilleures joueuses. Et le phénomène d’exil vers l’Angleterre tel qu’on le connait dans le football masculin pourrait se répercuter en D1 Arkema.

Mickaël Duché

Photo © Nathalie Querouil

Articles simillaires

Les plus lus