France féminine – Allemagne : les notes des Bleues

Les notes de l’équipe de France féminine après l’élimination en demi-finale de l’Euro féminin 2022 face à l’Allemagne (2-1). Si les Bleues ont livré une prestation parfois prometteuse, cela n’a pas été suffisant pour dominer le collectif allemand bien rodé.

Pauline Peyraud-Magnin : 5

La gardienne de l’équipe de France féminine n’a rien pu faire sur les deux buts d’Alexandra Popp (40e,76e). Elle avait d’ailleurs brillamment repoussé un coup franc de l’attaquante allemande juste avant (21e). Mais ses sorties aériennes et dans sa surface n’ont pas été toujours très rassurantes.

Sakina Karchaoui : 4

Sakina Karchaoui n’a pas eu l’impact nécessaire dans cette demi-finale. Offensivement, la latérale française a eu bien du mal à se montrer et à être dangereuse. Sur le plan défensif, elle a très souvent été dépassée par Huth et Magull. Bien loin de son niveau habituel.

Griedge M’Bock : 4

Titulaire en défense centrale avec Wendie Renard, la défenseure des Bleues a montré tout son potentiel et ses atouts lorsqu’elle est alignée en défense centrale dès le début du match. Souvent dans l’anticipation, précise dans la relance, efficace de la tête. Le match de Griedge M’Bock aurait pu être bon. Cependant, la défenseure tricolore s’est faite dépassée à deux reprises par les attaquantes allemandes. Coûtant deux buts à la France.

Wendie Renard : 5

La capitaine de cette équipe de France féminine n’a pas brillé. Mais n’a pas non plus réalisé un mauvais match. Faisant souvent jouer sa puissance physique et son art du placement, elle a rarement été prise a défaut. Elle aurait pu devenir l’héroïne de la rencontre à plusieurs reprises de la tête (87e). Des tentatives cependant hors cadres ou stoppées par la portière allemande.

Ève Périsset : 5

Les fans anglais présents lors de cet Allemagne-France ont sûrement apprécié la combativité de la nouvelle joueuse de Chelsea. Malgré ça, la latérale des Bleues a trop subi les offensives allemandes et n’a pas eu d’impact offensivement. Contrairement à ces précédents matches dans la compétition.

La prestation compliquée du milieu de l’équipe de France féminine

Sandie Toletti : 4

Elle écopa du premier carton du match très rapidement (20e). Signe d’une fébrilité et d’une frustration déjà apparente en début de rencontre. Car malgré quelques bons mouvements offensifs – comme sur le but de Diani-, la future joueuse du Real Madrid a été dépassée par le milieu de terrain de l’Allemagne.

Grace Geyoro : 6

Très impressionnante offensivement lors du premier match des Bleues, Grace Geyoro a été plus discrète lors des matches suivants. Et le choc face à l’Allemagne n’a pas été une exception. Cependant, elle a semblé être la plus en vue dans le milieu de terrain français. Contrairement à Bilbault ou Toletti, la numéro 8 des Tricolores s’est démarquée par son efficacité défensive et offensive. Faisant souvent les bons choix dans les deux moitiés de terrain.

Charlotte Bilbault : 3

Contrairement à Grace Geyoro, Charlotte Bilbaut a été trop imprécise durant cette demi-finale de l’Euro 2022 face à l’Allemagne. Certes, la qualité du milieu ne lui a pas facilité la tâche. Mais la trentaine n’a pas réussi à se mettre complètement au niveau technique et physique attendu pour ce match. Ne pesant donc pas assez pour faire la différence au milieu du terrain.

Les attaquantes des Bleues peu trouvées

Delphine Cascarino : 5

La performance de Delphine Cascarino a été à la hauteur du rendez-vous. Comme toutes celles effectuées durent ce championnat d’Europe. Très active sur son côté gauche, elle n’a jamais cessé de provoquer et d’essayer d’apporter le danger sur le but allemand. Par ses percées mais aussi par des passes souvent très judicieuses. Elle fut aussi très intéressante dans la conservation du ballon et dans l’impact physique. Mais l’attaquante française n’a pas été très en réussite. Car très bien entouré par le bloc défensif de l’Allemagne. Remplacée par Clara Mateo en seconde période (61e).

Melvine Malard : 3

Son jeu en appui a montré des combinaisons intéressantes. Et une volonté d’être toujours disponible pour ses partenaires. Melvine Malard n’a cependant jamais eu l’occasion de se montrer dangereuse devant le but allemand. Elle céda sa place juste après la pause à Selma Bacha (46e).

Kadidiatou Diani : 5

Sans être très souvent servie sur son côté droit, Kadidiatou Diani a su par intermittence changer de rythme et perturber les défenseures allemandes. Repositionnée dans l’axe du fil du match, elle provoqua l’égalise d’une puissante frappe (44e). Sa seconde période a été plus compliquée. Malgré quelques tentatives cadrées (67e) et une combinaison avec Selma Bacha (63e).

Corinne Diacre : 4

Dans cette demi-finale, la sélectionneure de l’équipe de France féminine n’a jamais trouvé la solution tactique pour mettre a défaut un collectif allemand très bien rôdé. Après avoir décidé de reconduire le même onze titulaire que face aux Pays-Bas, Corinne Diacre a rapidement compris les difficultés de ses joueuses sur le terrain. Mais les entrées de Bacha, Mateo et Sarr n’ont pas changé drastiquement la donne. Pas tant que les entrantes n’ont pas été à la hauteur. Mais peut-être parce que la profondeur du banc français ne lui offrait pas la possibilité de faire autrement. Certains regretteront peut-être encore ses choix lors de l’annonce de la liste. Et le manque de profils plus complets et plus expérimentés.

Img 6973 677x1024, Footeuses

Clément Gauvin

Photo © Euro féminin 2022

Articles simillaires

Les plus lus