La Coupe du monde féminine 2023 va avoir un sponsor saoudien

L’office du tourisme d’Arabie saoudite devrait parrainer le Mondial féminin 2023 en Australie et Nouvelle-Zélande. Les pays-hôtes ont interpellé la FIFA pour afficher leur mécontentement.

À l’instar du Qatar, le Royaume saoudien poursuit sa politique d’investissement massif dans le monde du sport. Dernière nouvelle en date : l’Arabie saoudite devrait parrainer la Coupe du monde féminine qui se déroulera cet été. Visit Saudi, qui n’est autre que l’office du tourisme saoudien, serait sur le point d’être choisi parmi les sponsors de la compétition qui débutera le 20 juillet.

Les deux pays hôtes, l’Australie et la Nouvelle-Zélande, n’ont jamais été mis au parfum par la FIFA. Et les responsables de leurs fédérations respectives n’ont pas du tout apprécié. Ils ont ainsi envoyé une lette conjointe à l’instance internationale pour “clarifier de toute urgence la situation”. Football Australia s’est montrée “très déçue” et elle regrette de ne pas avoir été “consultée sur cette question avant que la décision n’ait été prise”. Même son de cloche en Nouvelle-Zélande où on se sont dit “choqués et déçus” par les agissements de la FIFA.

“La Coupe du monde 2023 doit être une force du bien”

Il faut dire que cet immense pays arabique est loin d’être un modèle en matière du respect des droits des femmes. C’est d’ailleurs ce qui a poussé l’ancienne internationale australienne Kathryn Gill a prendre la parole. La co-présidente du syndicat des footballeurs professionnels australiens a directement interpellé la FIFA.

À lire aussi : En raison d’une forte demande de billets, l’Australie délocalise son match d’ouverture du Mondial féminin 2023

Selon elle, l’instance est “tenue de respecter tous les droits de l’homme internationalement reconnus. Elle doit également exercer son influence considérable lorsqu’ils ne sont pas respectés ou protégés. L’objectif des joueuses est de faire de la Coupe du monde 2023 une véritable force du bien. Et elles continueront à demander des comptes à la FIFA lorsqu’elle y portera atteinte”.

Photo © Matildas

Articles simillaires

Les plus lus