La Suède bat la Belgique au bout du suspense et file en demies de l’Euro féminin 2022

Sans trop faire parler d’elle, la Suède continue son parcours dans cet Euro féminin 2022 et rejoint l’Angleterre après le succès logique (1-0) face à la Belgique. Le bloc belge avait pourtant tellement bien tenu, mais il a fini par céder en toute fin de rencontre.

Sur le papier, il s’agit sûrement du quart de finale le plus déséquilibré. Malgré tout, la Belgique est passée tout près de déjouer les pronostics. Agressives dans le bon sens du terme, les Belges ont créé bien des soucis à la nation double médaillée d’argent aux Jeux Olympiques 2016 et 2020. Mais l’acharnement des Suédoises a fini par payer en fin de partie. Tragique pour des Belges qui quittent la tête haute l’Angleterre, pour leur première fois en phase finale de l’Euro.

À lire : Le profil de la Belgique

Grandes favorites au coup d’envoi, les Suédoises ont donné du rythme dès l’entame en espérant prendre l’avantage rapidement, mais sans réussite. La gardienne belge, Nicky Evrard, qui avait repoussé deux pénalty en phase de poule, s’est illustrée à nouveau par deux fois. D’abord d’un magnifique plongeon pour repousser la frappe puissante de Filippa Angeldal. Puis à la 14ème minute, elle repousse la tête de Amanda Ilestedt montée aux avant-postes sur un centre somptueux de Nathalie Björn. La défenseure belge Sari Kees vient suppléer sa gardienne, empêchant Stina Blackstenius de pousser la balle dans le but.

Esseulées au milieu, les Belges tentent de faire ressortir leur bloc mais ce sont les Suédoises qui se montrent à nouveau dangereuses. A la 24ème minute, sur une rare attaque belge, la gardienne suédoise dégage à toute vitesse pour trouver Kosovare Asllani au milieu qui lance parfaitement Stina Blackstenius dans la profondeur. Alors qu’elle pensait avoir marqué après avoir gagné son face à face avec la gardienne, le but est finalement annulé pour un hors-jeu au départ de l’action. C’est la deuxième fois dans cet euro que Stina Blackstenius se voit refusé un but.

Très défensives et patientes depuis le début du match, la Belgique obtient sa première grosse occasion à la 31ème minute, d’une frappe lointaine de Justine Vanhaevermaet, mais c’est à côté.

Nicky Evrard d’une main de maître

En deuxième période, la question se posait : quand la Suède allait marquer ? À cette question, Nicky Evrard répondit « jamais ». Incapables de déstabiliser le bloc belge, les Suédoises, première nation européenne, s’y sont essayées de loin, notamment Filippa Angeldal, par deux fois. Elle voit d’abord sa frappe frôler la barre transversale (61e), puis deux minutes plus tard, Nicky Evrard ne se laisse pas perturber par le rebond et attrape avec autorité le ballon. Les centres se multiplient côté suédois, les occasions s’enchaînent mais une barrière grise se trouvait dans les buts ce soir. Nicky Evrard, encore elle venait repousser incroyablement une tête à bout portant de l’attaquante suédoise Stina Blackstenius.

La délivrance vient de Linda Sembrant

Malheureuses ou maladroites, on ne peut pas dire qu’elles n’ont pas essayé. 33 tirs tentés avant de voir le ballon entrer dans le but pendant le temps additionnel. Un but à l’image du match. Sur corner, alors que toutes les Belges sont regroupées en défense, la gardienne repousse la première tentative de Nathalie Björnd et c’est Linda Sembrant, qui jouait ses premières minutes dans cet euro, qui délivre son pays à la 92ème minute.

La libération pour la Suède qui s’est fait très peu face au barrage belge. Il aura manqué une seule minute à la Belgique pour espérer une prolongation historique pour le pays. C’est finalement la nation favorite qui s’impose et qui rejoint l’Angleterre pour un choc qui s’annonce spectaculaire.

À lire : 5 choses à connaître sur Alexandra Popp

Nathalie Quérouil

Photo ©Svensk Fotboll

Articles simillaires

ARTICLES LES PLUS LUS

P