Le choc de la journée est pour Chelsea à Manchester United

C’était le méga choc de la journée en Angleterre et il est pour Chelsea, qui envoie un gros signal dans ce championnat. Arsenal reste leader.

« J’ai regardé ce match à la maison avec un internet instable. (…) J’ai si hâte de revenir au travail mais quelle équipe, quel staff, quelles joueuses et fans nous avons. Tout le monde a été formidable. Je suis tellement, tellement fière. » Emma Hayes se repose depuis plus d’un mois, se remettant d’une hystérectomie (acte chirurgical qui consiste à enlever l’utérus), alors qu’elle se bat contre l’endométriose depuis longtemps. Mais la coach de Chelsea a vécu un dimanche en or.

Elle pouvait stresser devant sa télé. Manchester United était sur une telle vague que, à domicile, l’équipe avait les moyens de mettre à distance les Blues dans ce championnat. Mais non ! Man U a encaissé ses trois premiers buts de la saison, n’en marquant qu’un, par Russo pour réduire le score à 1-2 en seconde période. En face, Kerr, James et Cuthbert au bout du temps additionnel offrent un succès prestigieux à Chelsea, 1-3.

Deux équipes sont donc désormais seules en haut du tableau, Chelsea et Arsenal, ce dernier comptant un match en moins. Les joueuses d’Arsenal ont encore fait le travail à Leicester, gagnant 4-0 avec quatre buteuses différentes, dont Blackstenius. Juste derrière le podium, Manchester City poursuit sa lente remontée, avec un succès 3-0 à Reading. La pauvre Emma Mitchell s’est illustrée par un doublé… de buts contre son camp. Khadija Shaw marquant le troisième sur un service de Mary Fowler, entrée en jeu. Shaw est seule en tête du tableau des buteuses.

Brighton incroyable à West Ham

Derrière les équipes du haut de tableau, Aston Villa prend trois points importants à Liverpool. Tout s’est joué sur un penalty sur lequel n’a pas tremblé Rachel Daly, qui marque déjà son 5e but de la saison. Liverpool n’arrive pas à marquer.

À lire aussi : Yui Hasegawa (Manchester City féminin), la relève du Japon

En revanche, West Ham et Brighton ont offert une partie dingue. Brighton ne gagnait plus et ne marquait plus depuis le 25 septembre. Sa coach Hope Powell avait même démissionné après la débacle contre Tottenham (0-8). Mais la réaction des joueuses a été géniale ce 6 novembre.

West Ham n’avait pas pris plus de 3 buts contre Arsenal, Chelsea et Manchester United. En ouvrant le score à la 3e, les locales pensaient se rendre le match facile. Mais Brighton basculait devant avant la pause, grâce à Danielle Carter, par deux fois, et Veatriki Sarri. Elisabeth Terland puis la jeune Jorja Fox faisaient monter la marque à à 5-2 à la 71e !

Mais la Française Viviane Asseyi, en forme, marquait un doublé aux 85e et 86e minutes… Insuffisant pour que West Ham prenne un point contre un Brighton déchaîné et vainqueur final 5-4 ! Un match qui va compter.

Un report bien tardif pour Tottenham-Everton

La journée a aussi été marquée par le report de Tottenham-Everton… deux heures seulement avant le coup d’envoi ! La pelouse était gorgée d’eau, mais ce changement tardif n’a pas plu du tout aux joueuses d’Everton, qui avaient évidemment fait le voyage. « Nous voulons que le football féminin soit mis en avant (…) reporter un match aussi tard n’est pas de bon augure », commentait l’internationale anglaise Izzy Christiansen.

Jérôme Flury

Photo ©ChelseaFC Women

Articles simillaires

Les plus lus