Les notes de Lyon après la victoire contre la Juve en C1 féminine

Les notes des joueuses de l’OL féminin après la qualification en Ligue des Champions féminine ce jeudi soir contre la Juventus.

Christiane Endler (5) : De retour après deux mois d’absence, la Chilienne a été propulsée dans le onze de départ par Sonia Bompastor. Un match frustrant pour elle car elle n’a rien eu à faire. Impuissante sur le but italien en fin de match.

Griedge Mbock (5,5) : Positionnée dans un poste inhabituel de latérale droite pour pallier la suspension d’Ellie Carpenter. La défenseure centrale de métier s’est d’abord attelée à bien défendre. La première grosse occasion de la Juve vient de son côté. Elle s’offre une belle occasion mais se fait contrer de justesse (58e).

À lire aussi : L’OL féminin écarte la Juventus et rejoint Paris en demies de la C1

Kadeisha Buchanan (4) : Sa note peut paraître sévère au vu de sa prestation globalement solide. Mais la Canadienne se fait prendre à revers sur l’occasion de Lina Hurtig. Et elle perd son duel aérien sur le but d’Andrea Staskova (84e).

Wendie Renard (6) : La patronne de la défense c’est elle, encore et toujours. La capitaine des Fenottes a parfaitement maitrisé son adversaire du soir, Cristiana Girelli. Toujours propre dans les relances, Renard a rendu une copie à la hauteur de ce qu’on attend d’elle.

Selma Bacha (8) : Trimballée à plusieurs postes cette saison en club et en équipe de France, elle retrouvait sa place dans le couloir gauche de la défense. Et elle a été immense. Défensivement, elle sauve la maison rhodanienne en contrant in extremis Lina Hurtig qui allait ajuster Endler. Offensivement, elle délivre une merveille de centre pour Ada Hegerberg sur l’ouverture du score. La jeune internationale a gagné presque tous ses duels.

Milieu de terrain : première stratosphérique de Lindsey Horan

Damaris Egurrola (5) : La néo internationale néerlandaise nous a habitué à mieux. À sa décharge, elle avait la lourde tâche de sécuriser le milieu de terrain pour permettre à Horan et Macario de se projeter. En sentinelle, Egurrola a eu peu d’influence et elle a écopé d’un carton jaune juste avant la pause, synonyme de suspension pour la demi-finale aller contre le PSG. Remplacée à la mi-temps par Amandine Henry qui s’est procurée une belle occasion en fin de match.

Lindsey Horan (7,5) : L’Américaine n’avait eu que 45 minutes à se mettre sous la dent depuis son arrivée en janvier. Titularisée pour la première fois avec Lyon, elle a rappelé pourquoi elle faisait partie des meilleures joueuses du monde. De l’impact dans les duels, des ouvertures délicieuses à l’image de celle qui entraîne le troisième but. Et une passe décisive sur un centre déposé sur la tête de Melvine Malard (35e). Horan a été immense.

Catarina Macario (7) : La meilleure buteuse de l’OL cette année a encore frappé. Et de quelle manière : un contrôle derrière la jambe d’appui pour se retourner et trouver la mire d’une frappe croisée imparable (77e). Avant ce but splendide, l’Américaine avait manqué de précision dans le dernier geste (58e). Et elle avait été frustrée par une Pauline Peyraud-Magnin excellente (4e, 63e). Macario tire bien un coup franc repris de la tête par Henry (82e).

Attaque : la reine Ada Hegerberg, la nouvelle pépite Melvine Malard

Delphine Cascarino (6) : Un joli déboulé pour trouver Macario qui dévisse.Une autre percée pour servir l’Américaine sur son but. Un centre dangereux bien capté par Peyraud-Magnin. Cascarino a bien utilisé l’espace dans son couloir et elle s’est montrée décisive. Ses centres

Ada Hegerberg (6,5) : La reine de la Ligue des Champions féminine, c’est elle. Malade au match aller, la Norvégienne a fêté son retour par un but génial. Son 57e en 57 matches de Coupe d’Europe. Elle s’est déplacée de manière très intelligente au second poteau pour reprendre le centre de Bacha. Sa finition de la tête est un modèle du genre, et son but a débloqué son équipe.

Melvine Malard (7,5) : La relève est assurée. Malard a été de tous les bons coups. Elle décale astucieusement Macario en début de match. Elle plante le second but d’une tête bien placée et elle frôle le doublé quelques secondes plus tard mais sa frappe passe juste au-dessus de la transversale. La Française initie également la belle occasion de Mbock. Sa vis à vis Martina Lenzini a pris l’eau de toute part.

NOTESMATCH OLJUVE 686x1024, Footeuses

Mickaël Duché

Articles simillaires

Les plus lus