Euro féminin : Les Pays-bas s’imposent face au Portugal grâce à leurs Lyonnaises

En l’absence de Vivianne Miedema et Jackie Groenen pour cause de COVID et Van Veenendaal, leur gardienne blessée lors du premier match, les Pays-Bas ont tenu leur rang et dominé des portugaises courageuses. Une première victoire importante des Néerlandaises dans ce groupe C très serré (3-2)

Nous avons assisté à un début de match intéressant du Portugal qui combinait bien et s’approchait dangereusement des buts néerlandais. Passives défensivement, les oranjes ont laissé Joana Marchao et Andreia Norton combiner sur le côté gauche pour trouver Jessica Silva dans la profondeur. D’un centre fort au premier poteau, elle trouvait Ana Borges, surgissait et marquait le premier but du match (4e minute). C’était finalement signalé hors-jeu. Mais une première alerte était lancée par les outsider qui avaient annoncé avant la rencontre qu’elles joueraient sans aucune pression face aux vices championnes du monde.

Les Pays-Bas dominent dans les airs

Malgré l’absence de leurs stars, les Néerlandaises se sont imposées sur coup de pied arrêté. À la 7ème minute, Sherida Spitse voyait Damaris Egurrola reprendre magnifiquement de la tête son corner frappé au premier poteau. Un soulagement pour les Oranjes qui sont rapidement reparties à l’attaque. La Turinoise Lineth Beerensteyn voyait d’abord sa frappe être repoussée par la gardienne, d’une claquette autoritaire. Mais c’est à nouveau sur corner que les néerlandaises doublaient la mise. À la suite d’un cafouillage dans la surface, Lieke Martens tentait une reprise de volée déviée de la tête par la défenseure de l’Ajax Amsterdam Van der Gragt (16e). C’était au fond.

Le Portugal n’abdique pas

Les Portugaises ont pris un coup sur la tête, mais elles sont restées concentrées. Les joueuses de Conceicao Roque Neto étaient déjà revenues au score lors du premier match face à la Suisse (2-2). Et l’espoir d’une nouvelle « remontada » a eu lieu lorsqu’à la 35e minute, l’arbitre se dirigeait vers l’écran de contrôle pour vérifier un possible pénalty à la suite d’un contact de Bloodworth sur Diana Silva.  Un pénalty validé par la VAR et transformé par Carole Costa (37e). 2-1 à la mi-temps, tout restait encore possible.

Tout proche d’une deuxième remontada

Le Portugal avait raison d’y croire. Invitée surprise et habitée par cette flamme depuis le début de la compétition, la Selecao est revenue au score dès l’entame de la deuxième période. Alors qu’elle pensait sauver son équipe d’une belle claquette, la gardienne Van Domselaar voyait la balle mourir dans ses filets sur le corner qui a suivi. Carole Costa buteuse en première période, centrait pour Diana Silva qui s’est offert son premier but dans cet Euro féminin (47e).

Danielle Van de Donk en sauveuse

Blessées mais pas abattues, les Néerlandaises ont réagi dans la foulée par l’intermédiaire de Jill Roord. Mais après de longues minutes d’attente, l’arbitre sifflait finalement hors-jeu. Nous assistions à un match très ouvert entre ses deux nations.

La lumière est venue à l’heure de jeu par la star lyonnaise Danielle Van de Donk. Elle a inscrit l’un des plus beaux buts de ce début de compétition (62e). Placée aux abords de la surface, elle réalisait un magnifique enchaînement contrôle orienté – frappe pied droit dans la lucarne opposée pour permettre à son équipe de reprendre l’avantage dans ce match.

Malgré une affiche déséquilibrée sur le papier, les actrices nous ont offert un match spectaculaire. Une victoire importante pour les Néerlandaises qui prennent la première place du groupe C. Un coup dur pour les Portugaises qui devront obligatoirement s’imposer face à la Suède, dimanche à 18h.

Nathalie Querouil

Photo © UEFA Euro féminin 2022

Articles simillaires

ARTICLES LES PLUS LUS

P