Les tops-flops d’OL-PSG au Trophée des Championnes : Cascarino étincellante, De Almeida dépassée

Si Delphine Cascarino a dynamité la défense parisienne par sa vitesse et sa justesse technique, Elisa De Almeida a connu une soirée bien difficile au milieu du terrain. Voici nos tops-flops de la victoire de l’OL face au PSG lors du Trophée des Championnes, ce dimanche (1-0).

Les tops d’OL-PSG ↑

D. Van De Donk (7) : Son but a été le seul inscrit durant la rencontre (13e). Permettant à l’OL de remporter son premier titre de la saison. Mais au-delà de ce but, la milieu de terrain néerlandaise a rythmé le jeu lyonnais. Un rôle de maestro, derrière l’attaquante, qu’elle maîtrise parfaitement.

D. Cascarino (8) : Elle semble être dans la continuité de ses performances avec l’équipe de France lors de l’Euro féminin : intenable. Sa pointe de vitesse, sa percussion et ses qualités techniques ont fait mal à la défense du PSG. Après un premier centre infructueux (7e), elle permit à Daniëlle Van de Donk d’ouvrir le score. En fin de match, son retour défensif face à Ashley Lawrence soulagea la défense de l’OL.

R. Bachmann (6) : Un match très intéressant. Dans un rôle de numéro 10, elle se montra très inspirée pour mener le jeu parisien. Mobile et généreuse, elle aurait même pu égaliser après un gros travail de Diani (52e). Moins entreprenante en seconde mi-temps, elle a été remplacée par Bénédicte Simon (75e).

S. Baltimore (6): Comme à son habitude, elle a multiplié les appels en profondeur et les percussions sur son couloir gauche. Mettant très souvent J. Cayman en difficulté grâce à des bonnes combinaisons avec Sakina Karchaoui. Elle voit l’une de ses frappes arrêtées par Christiane Endler (29e). Les autres tentatives n’ont pas trouvé le cadre.

À voir aussi : Le but de Danielle Van de Donk lors du Trophée des Championnes

Les flops ↓ 

K. Diani (4): Alignée à la pointe de l’attaque du PSG (en l’absence de Marie-Antoinette Katoto), elle a souvent dézoné pour toucher le ballon. Son travail apporta de la verticalité au jeu parisien et quelques récupération de balles. Mais ne lui permettant cependant pas d’être souvent dans la surface et en bonne position pour inquiéter la défense lyonnaise (12e). Là où justement elle était attendue pour ce match. En deçà de ses standards habituels.

E. De Almeida (3) : Sans énormément de temps de jeu depuis son arrivée au PSG, elle a manqué de rythme et de repère pour ce premier match officiel de la saison. Positionnée au milieu du terrain, un poste inhabituel, elle a souvent été dépassée par ses adversaires. Elle n’est aussi pas exempte de tout reproche sur le but lyonnais de Daniëlle Van de Donk (13e). Elle manqua d’impact physique et de précision technique sur certaines passes faciles. Remplacée par Berglind Thorvaldsdottir (64e).

G. Geyoro (4) : Moins en vue qu’à son habitude, Grace Geyoro n’a pas réussi à imposer son style au milieu du terrain. Malgré quelques percées dans le camp de l’OL (45e), Geyoro a connu trop de déchets. Peut-être était-elle affectée par les rumeurs de transfert la concernant ou par la perte de son brassard de capitaine.

J. Cayman (4): En l’absence d’Ellie Carpenter, l’internationale belge a été à nouveau alignée sur le côté gauche lyonnais. Mais souvent prise de vitesse par Sandy Baltimore, Janice Cayman a énormément souffert. Obligeant Delphine Cascarino ou la jeune Alice Sombath a compenser pour stopper les offensives du PSG.

L. Horan (5): Ses performances lors de la pré-saison étaient très prometteuses. Face au PSG, son activité au milieu du terrain a été éclipsé par la bonne prestation de Ramona Bachmann. Elle se montra relativement dangereuse seulement par sa présence dans la surface de réparation sur les coups de pieds arrêtés (5e, 65e). Elle sembla fatiguée physiquement.

Toutes les notes de l’OL et du PSG

NOTESMATCH OLPSGTCHAMPIONNES2 1 681x1024, Footeuses

Clément Gauvin

Photo © OL & PSG féminines

Articles simillaires

Les plus lus