Margot Robinne, une Française en Australie : « Les joueuses ici ont un état d’esprit unique »

Seule Française évoluant en première division australienne ces dernières années, Margot Robinne a pris le temps de répondre aux (nombreuses) questions de Footeuses. Première partie.

Margot Robinne, après un début de carrière en France, vous êtes arrivée en Australie en et vous n’en partez plus, pourquoi ?

Je suis devenue Australienne en janvier. Quand tu es Française arrivant ici, tu sais comment cela se passe, tu as un « working visa », tu n’as pas les meilleures contions de vie pour ta première année, tu découvres et tout et en fait, beaucoup de gens s’installent ensuite et restent parce que… c’est pas trop mal comme vie !

Je suis seule ici, mais j’ai ma famille près de Versailles, je vais en France tous les un an et demi, mon père vient, mes frères c’est un peu compliqué. Il faut que tu partes un minimum de deux semaines quand tu viens ici, avec le décalage horaire notamment.

Comment cela s’était passé à votre arrivée, vous aviez un contrat d’une certaine durée ?

Quand je suis arrivée, j’avais joué à Montigny, Rouen, au TFC, cela m’avait un peu ‘gavé’, je m’étais fait les croisés. J’avais une amie ici, de l’équipe de France de futsal universitaire. Ici, tout est business. Il existe des académies, tu crées du un contre un avec un joueur, tu développes les joueurs comme cela, nous avons créé un business pour les féminines. J’étais un peu à la fin d’un cycle et en débarquant ici, j’ai trouvé tout sympathique et je me suis demandé comment rester. Un moment en regardant la ligue pro à la télé, je me suis dit que je pouvais jouer. Les trois dernières années, j’ai joué en ligue pro.

À lire aussi : Leicy Santos (Colombie) : « ce but contre l’Angleterre, je ne l’oublierai jamais de ma vie ! »

En arrivant ici, j’ai aimé la culture, les gens sont gentils, cela se reflète partout dans la société. Ensuite, j’ai commencé à jouer dans l’équivalent de la deuxième division, en dessous de la ligue pro, fermée, à l’américaine.

Et alors, les différences en termes de jeu sont frappantes avec la France ?

La deuxième division est régionale. La différence de niveau a été folle tactiquement et techniquement, c’est moins bon que la France. En revanche, athlétiquement et au niveau de l’état d’esprit, c’est un peu à l’américaine, ça se bat jusqu’au bout, dans tous les sens. Après, j’ai regardé la ligue pro à la télé et je me suis dit que je pouvais y arriver, j’y ai joué et c’est le même sentiment. Même si ça s’est amélioré et structuré, le niveau technique et tactique est plus faible qu’en Europe, en revanche, l’état d’esprit… Même si elles perdent 3-0 à la 82e minute, tu les vois galoper comme des malades. Elles y croient toujours. Et cette mentalité se retrouve dans tous les championnats du pays.

« Le niveau technique et tactique est plus faible… Mais quel état d’esprit ! »

Au niveau des contacts et de ce que l’arbitre va siffler, c’est un peu « des bouchères » et cela passe. Il faut s’y faire. Dans l’impact, tu sais que dès que tu as la balle, en France, nous allons temporiser, orienter. Ici, tu ne peux pas garder la balle plus de quelques secondes, car tu sais que cela va venir fort. Physiquement, tu cours énormément. Katrina Gory a beaucoup couru pendant le Mondial, mais c’est pareil pendant toute l’année avec elle.

Justement, en parlant du Mondial, qu’attendiez-vous de la sélection d’Australie ?

Elles ont… bien préparé, c’est relatif, car les années avant la coupe du monde n’étaient pas très glorieuses, mais pour cette Coupe du monde à la maison, il y avait un bel enjeu culturel. Par exemple, une place importante a été mise sur le développement de la femme, ils en parlaient beaucoup. C’était une idée de « on veut changer l’histoire, on va tout faire sur le terrain pour que les choses évoluent ».

À lire aussi : Changement de nom, erreur de date de naissance : la drôle d’histoire de l’entraîneur libanais du BK Häcken féminin

Sur le papier, les joueuses je ne les trouve pas extraordinaires, mais cet état d’esprit… Avant, le match contre la France, je ne le sens pas du tout. J’ai une amie qui joue pour l’Australie, et avant le match, je lui écrit. « Bon, on doit discuter. Si l’Australie gagne, tu me files ton maillot car je serais triste. » (rires)

Nous étions peu de Français dans le stade, c’était jaune partout. J’avais prédit par contre qu’elles allaient chuter contre l’Angleterre en demies après, car tu as trop de dépenses d’énergie dans leur manière de jouer, donc des matchs tous les quatre jours, à un moment, tu ne peux plus. Mais pour une équipe 11e au classement mondial, le dernier carré, c’est pas mal ! Et ce n’est en effet pas une surprise pour moi. Elles-mêmes étaient convaincues d’y arriver. C’est d’ailleurs quelque chose dont on devrait s’inspirer.

Interview à suivre…

Propos recueillis par Jérôme Flury

Photo ©Margot Robinne

Articles simillaires

Les plus lus

Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Ads Blocker Detected!!!

We have detected that you are using extensions to block ads. Please support us by disabling these ads blocker.

Powered By
100% Free SEO Tools - Tool Kits PRO
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accept
Decline
Privacy & Cookie policy
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Qui sommes-nous ?

Footeuses et un média d'actualité sur le football féminin. L’adresse de notre site est : https://footeuses.com

Commentaires

Quand vous laissez un commentaire sur notre site, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, mais aussi votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse e-mail (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Médias Football féminin

Si vous téléversez des images sur notre site de football féminin, nous vous conseillons d’éviter de téléverser des images contenant des données EXIF de coordonnées GPS. Les personnes visitant votre site peuvent télécharger et extraire des données de localisation depuis ces images.

Cookies

Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Les articles de ce site de football féminin peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Si vous demandez une réinitialisation de votre mot de passe, votre adresse IP sera incluse dans l’e-mail de réinitialisation.

Durées de stockage de vos données

Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Pour les comptes qui s’inscrivent sur notre site (le cas échéant), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil. Tous les comptes peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur identifiant). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations.

Les droits que vous avez sur vos données

Si vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Transmission de vos données personnelles

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables.

Vos droits

En application de la loi « Informatique et Libertés » et du RGPD, vous disposez des droits suivants :
  • • Droit d’accès aux données personnelles détenues par Libération
  • • Droit à la rectification de vos données personnelles
  • • Droit de ne plus recevoir de communications marketing
  • • Droit à la limitation ou à l’opposition au traitement des données personnelles, ou à leur effacement sous certaines conditions
  • • Droit de recevoir une copie des données à caractère personnel que vous avez fournies à Libération dans un format structuré, couramment utilisé et lisible par machine
  • • Droit de modifier ou de retirer à tout moment votre consentement, si vous avez volontairement fourni des données personnelles ou avez consenti à leur utilisation
  • • Droit de saisir l’Autorité de protection des données (en France la CNIL)
Vous pouvez exercer vos droits à tout moment en envoyant un email à l’adresse suivante : [email protected] Footeuses examinera votre requête et vous répondra dans le délai d’un mois. Si vous n’êtes pas satisfait de nos échanges, vous avez la possibilité de saisir la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) à l’adresse suivante : CNIL 3 place de Fontenoy TSA 80715 75334 Paris cedex 07
Save settings
Cookies settings