Marie-Antoinette Katoto a posé ses conditions pour rester au PSG féminin

L’attaquante du Paris SG féminin, Marie-Antoinette Katoto, a affirmé qu’elle prendrait sa décision très rapidement concernant son avenir.

Prolongera, prolongera pas ? c’est la question que tous les fans de Marie-Antoinette Katoto et du PSG féminin se posent en ce moment. La trêve internationale est terminée et les joueuses françaises vont retourner à leur train train quotidien dans leurs clubs respectifs. Mais pour la meilleure buteuse de Paris, le quotidien s’est transformé en casse-tête. Et le choix qu’elle va prendre sera « le plus important de sa carrière » selon la formule qu’elle a employée dans une interview accordée à l’AFP début avril.

Dans cet entretien, la Titi parisienne a martelé qu’elle était « en total désaccord avec le PSG » concernant une éventuelle prolongation. Son contrat expire en juin et les dirigeants parisiens se retrouvent sous pressions. Selon des informations de RMC Sport, ces derniers auraient organisé une réunion en urgence avec l’entourage de Katoto juste après sa sortie médiatique. Le journaliste Anthony Rech a révélé les conditions exposées par le clan MAK pour que la joueuse reste dans la capitale.

Un mercato plus solide pour le PSG féminin

Marie-Antoinette Katoto a demandé des garanties sportives plus solides. Et une équipe très compétitive pour la saison prochaine. Pour elle, il est hors de question que les championnes de France subissent le même mercato estival que celui de l’an passé avec les départs de plusieurs cadres. Christiane Endler et Perle Morroni avaient signé à Lyon. Irene Paredes était partie au Barça. Du côté des arrivées, elle espère de jeunes joueuses à fort potentiel pour jouer la gagne sur tous les tableaux.

Un départ pour Kheira Hamraoui, une prolongation pour Aminata Diallo

La buteuse de 23 ans a également évoqué le cas de Kheira Hamraoui. La situation est claire, elle ne veut plus joueur avec la milieu de terrain française. Les relations sont glaciales entre les deux joueuses depuis le mois de novembre. Cela fait suite à toutes les conséquences de l’agression subie par Hamraoui en plein Paris. À commencer par la garde à vue d’Aminata Diallo. Cette dernière étant sortie sans qu’aucune charge ne soit retenue contre elle.

Justement, elle aimerait bien que le club fasse un effort sur la prolongation de son amie Aminata Diallo dont le contrat expire en juin. Toujours selon RMC Sport et Anthony Rech, la tendance actuelle serait plutôt à un départ. L’OL féminin et le FC Barcelone féminin serait en pôle position pour l’accueillir. Mais la balle est toujours dans le camp du Paris Saint Germain. Enfin, pour l’instant.

Mickaël Duché

Photo © Paris SG féminin

Articles simillaires

Les plus lus