L’OL féminin écarte la Juventus et rejoint Paris en demies de la C1

L’Olympique Lyonnais féminin a dominé la Juventus ce jeudi en quart de finale retour de la Ligue des Champions féminine (3-1). Les Lyonnaises retrouveront le PSG féminin en demies.

C’est dans les grands rendez-vous que l’on reconnait les grandes joueuses. Et c’est dans les moments critiques qu’une entraîneure peut identifier ses meilleurs éléments. Le grand rendez-vous, c’était ce quart de finale retour de Ligue des Champions féminine face à la Juventus de Turin. Le moment critique, c’était la défaite des Lyonnaises à l’aller (1-2) et le début de match poussif au Groupama Stadium ce jeudi soir.

À lire aussi : Wolfsburg en demies de la C1 féminine après sa victoire sur Arsenal

Oui mais voilà, l’OL féminin est pétri de grandes joueuses et il verra les demi-finales de la C1 féminine (3-1). À commencer par Ada Hegerberg, la meilleure buteuse de l’histoire de la compétition (UWCL). Malade au match aller, la Norvégienne avait dû ronger son frein sur le banc. Elle a laissé échapper sa frustration en ouvrant le score à la 33e minute en reprenant parfaitement un centre sublime de Selma Bacha.

Deux minutes plus tard, ce fût au tour de Lindsey Horan de se montrer décisive en distillant un centre parfait à destination de Melvine Malard (35e). L’internationale américaine n’avait disputé qu’une poignée de minutes depuis son arrivée en janvier, 45 pour être précis. Sonia Bompastor avait décidé de la faire débuter à la place d’Amandine Henry. Et Horan lui a donné raison.

Selma Bacha, diamant brut de l’OL féminin

À la pause, les Lyonnaises avaient déjà fait le travail. Mais avant ces deux minutes de folie, Selma Bacha avait sauvé la maison rhodanienne. La jeune française a contré une frappe de Lina Hurtig alors que cette dernière allait ajuster Christiane Endler (23e). À peine de retour après deux mois d’absence, la gardienne chilienne a d’ailleurs été préférée à Sarah Bouhaddi. Et elle n’a rien eu à faire, y compris en seconde période malgré la réduction tardive de l’écart signée Andrea Staskova (84e).

Ce sont au contraire les Fenottes qui se sont procurées une pluie d’occasion. Catarina Macario a validé la qualification sur sa troisième tentative à l’orée du dernier quart d’heure. L’Américaine a dévissé la première après un joli déboulé de Delphine Cascarino (56e). Ensuite, c’est Peyraud-Magnin qui s’est bien couchée pour détourner sa frappe lointaine (63e). Macario a finalement trouvé la faille de fort belle manière sur un nouveau service de Cascarino. Elle s’est emmenée le ballon avec un contrôle derrière la jambe d’appui en se retournant avant d’ajuster Peyraud-Magnin d’une frappe croisée imparable.

Une demi-finale PSG-OL en UWCL

Comme la saison passée, les deux clubs français vont se défier en Ligue des Champions féminine. L’année dernière, le PSG féminin était sorti vainqueur de leur duel en quarts de finale au bout du suspense. Les Lyonnaises sont en mission reconquête et elles auront à coeur de prendre leur revanche.

Mickaël Duché

Photo © Damien LG – OL féminines

Articles simillaires

Les plus lus