Popp écrase la France et envoie l’Allemagne en finale de l’Euro féminin 2022

Cette demi-finale entre l’Allemagne et la France a tenu ses promesses et c’est finalement l’Allemagne d’une Popp magnifique qui a décroché son billet pour l’ultime rencontre de cet Euro féminin 2022.

Qui arrêtera l’Allemagne ? C’est un fait, pour remporter l’Euro féminin, il faut pouvoir battre tout le monde. L’armada anglaise, les championnes en titre néerlandaises ou encore la machine allemande. Une machine qui a mis quelques minutes à se mettre complètement en ordre de marche ce mercredi soir, les Bleues tentant quelques offensives en début de partie.

Toutefois, minute après minute, les Allemandes sont montées. Ont récupéré de plus en plus vite les balles. Se sont procurées des occasions. Et ont subi des fautes. Les coéquipières d’Alexandra Popp se procuraient ainsi cinq coup francs, parfois très proches de la surface, en un peu plus d’une demi-heure. Popp justement voyait sa tentative repoussée par une belle détente de Peyraud-Magnin.

À lire : 5 choses à savoir sur Alexandra Popp

Les espaces étaient infimes sur la pelouse. La machine allemande était en place. Et quelle meilleure illustration de la rigueur et de la puissance de cette sélection qu’Alexandra Popp ? Elle fusillait la gardienne française d’une reprise parfaite du gauche en bout de course sur un centre de Huth (1-0, 39e). L’Allemagne était définitivement lancée ?

La France répond rapidement

Et bien non ! De manière peut-être étonnante, les Françaises ont été piquées au vif par le but encaissé. Menées pour la première fois du tournoi, elles attaquaient farouchement. Ce qui s’avérait payant, grâce à une frappe magnifique de Diani. Le deuxième tir seulement des Bleues, non cadré mais qui ricochait sur le poteau et sur le dos de la gardienne pour finir dans les filets (1-1, 44e). Premier but encaissé par l’Allemagne dans cet Euro, juste avant la pause !

À lire : Le profil de la sélection allemande

En seconde période, le match restait rythmé, tactique, un peu fermé aussi, évidemment. Mais au fil des minutes, sur leurs contres, les Françaises voyaient les espaces s’agrandir. Bacha était entrée dès le début de la seconde période à la place de Malard et Matéo remplaçait Cascarino à l’aube de la dernière demi-heure.

Un temps fort tricolore… Avant l’acte 2 de Popp

Les Bleues obtenaient encore une occasion très nette avec un tir de Bacha contré (63e). Sur le corner suivant, la superbe tête smashée de Renard était repoussée sur la ligne. La France avait les armes. C’est ensuite Diani qui tirait, dans un angle fermé (67e). Les Allemandes étaient sous pression !

Mais elles restent à leur image. Froides, réalistes. Un coup d’accélérateur, soudain, terrible, un ballon qui traîne dans la surface, est repris, est contré, un centre de Huth… Et qui était là pour reprendre ? Popp. Bien sûr (2-1, 76e). À nouveau, loin d’abdiquer, les Françaises repartaient de l’avant et Bacha voyait sa frappe flirter avec le poteau gauche. Matéo plaçait une demi-volée, à côté.

Les Allemandes fermaient alors les portes, défendaient férocement et manquaient de se mettre définitivement à l’abri sur un tir trop croisé de Dallmann. Les Bleues ont voulu y croire jusqu’au bout, mais rien à faire. L’Allemagne aura brisé des rêves dans cet Euro. Elle tentera de briser celui des Anglaises dans le temple de Wembley dimanche.

Jérôme Flury

Photo ©DFB Frauen

Articles simillaires

ARTICLES LES PLUS LUS

P