Le PSG féminin arrache une victoire précieuse face à Häcken en barrage de Ligue des champions

En s’imposant de justesse face au BK Häcken (2-1), le PSG féminin a pris une option sur la qualification pour la phase de groupe de la Ligue des champions féminine.

Le PSG féminin n’aura pas le droit à l’erreur lors du match retour. Car le club de la capitale a arraché une victoire dans les dernières minutes du match, à domicile, contre le BK Häcken (2-1). Les Parisiennes se déplaceront en Suède, mercredi prochain, avec un ballotage favorable grâce à Kadidiatou Diani. Mais elles restent sous la menace du club suédois pour se qualifier à la phase de groupes de la Ligue des champions féminine (UWCL).

Diani soulage le PSG féminin


En première mi-temps, tout avait bien commencer pour le PSG féminin. Sur un corner de Ramona Bachmann, Lieke Martens repris le ballon de la tête et le propulsa hors de portée de la gardienne suédoise (14e). En ouvrant le score pour les Parisiennes, l’attaquante néerlandaise, recrutée cet été, marqua son premier but européen sous ses nouvelles couleurs. Des débuts réussis comme ça a été aussi le cas en D1 Arkema lors de son premier match dans le championnat français face à Soyaux (2-0). Mais la joie n’a été que de courte durée. Dix minutes plus tard, l’attaquante suédoise Marika Bergman Lundin résista au retour de Sakina Karchaoui. Elle glissa ensuite subtilement le ballon entre les jambes de Sarah Bouhaddi (21e).

À lire aussi : Arsenal et la Juventus en danger, le Bayern bien parti en Ligue des champions féminine

Il a ensuite fallu attendre les derniers instants du match pour voir le PSG féminin débloquer la situation. Et tromper la vigilance de la défense du BK Häcken. Le centre de l’internationale canadienne Ashley Lawrence trouva parfaitement Kadidiatou Diani dans la surface de réparation. L’attaquante française gagna son duel avec la défenseure et plaça le ballon de la tête dans le petit filet des Suèdoises (86e). Un but qui scella définitivement une victoire difficile mais précieuse pour les joueuses de la capitale. Un avantage avant le match retour qu’il faudra donc valider dans une semaine pour disputer la phase de groupes de la Ligue des champions féminine. Lieke Martens et ses coéquipières en sont à 90 minutes.

Clément Gauvin

Photo © Nathalie Querouil

Articles simillaires

Les plus lus