PSG : l’avocat d’Hamraoui accuse ses coéquipières, le PSG réagit

Cinq mois après l’agression de sa cliente, l’avocat de Kheira Hamraoui (PSG) a adressé un courrier incendiaire au club parisien où il dénonce les attitudes de certaines de ses coéquipières et l’inaction du club parisien.

Les tensions dans le vestiaire du PSG féminin ne semblent pas être retombées. Selon le journal l’Équipe, l’avocat de Kheira Hamraoui a « fait part du mal-être de sa cliente à la direction parisienne après plusieurs incidents et signes d’hostilité ». Il cible en particulier les attaques contre l’internationale française venues des tribunes lors de la rencontre de D1 Arkema entre le PSG et le MHSC féminin (0-0), le 11 mars. Alors que, dans le même temps, une banderole de soutien à Aminata Diallo avait été déployée dans le stade. Mais le désamour entre les ultras parisien et Kheira Hamraoui ne semble pas s’arrêter là. Toujours selon l’Équipe, « des tags apposés sur les murs du Camp des Loges, après la victoire de l’équipe masculine contre Bordeaux, le 13 mars, contenaient des insultes visant aussi Hamraoui. »

À lire aussi : Katoto et Diani célèbrent un but des Bleues pour Diallo

Trois joueuses du PSG contre Hamraoui

Si l’avocat de Kheira Hamraoui, Me Saïd Harir, a fait part du mal-être de sa cliente au sein du club de la capitale, il dénonce aussi le comportement de trois de ses coéquipières au sein même de l’effectif parisien. Selon lui, Aminata Diallo, Marie-Antoinette Katoto et Kadidiatou Diani auraient « provoqué, menacé, insulté et intimidé » sa cliente. 

Dans ce courrier, il est reproché à Aminata Diallo d’avoir «interpellé» en novembre le garde du corps d’Hamraoui pour «menacer» cette dernière. Aminata Diallo aurait également «insulté» sa coéquipière avant un match du PSG contre l’Olympique Lyonnais en janvier. L’avocat regrette également la célébration de Diani et Katoto en hommage à Diallo après un but de Katoto en équipe de France. Mais aussi le «refus ostensible» des trois joueuses de faire des passes à Hamraoui tant «lors des entraînements collectifs qu’à l’occasion des matches officiels » précise l’AFP.

À lire aussi : Corinne Diacre réagit à la célébration de Diani et Katoto pour soutenir Diallo

Critiqué, le PSG se défend

Très silencieux depuis le début de l’affaire Hamraoui, le PSG a assuré à l’Équipe que « le club a été très proche des joueuses concernées par cette agression. Elles ont été accompagnées au mieux au niveau de leur sécurité » précise le club de la capitale. Sans répondre aux accusations de l’avocat Kheira Hamraoui sur le comportement de trois de ses coéquipières.

Clément Gauvin

Photo © Laura Pestel

Articles simillaires

Les plus lus