Toletti intéressante, Cascarino pas assez percutante : les notes des Bleues face au Brésil

Voici les notes de l’équipe de France qui est parvenue à battre le Brésil (2-1) au cours de la deuxième journée de cette deuxième édition du Tournoi de France. Certaines joueuses ont été particulièrement en vue, le bulletin de notes.

Pauline Peyraud-Magnin (6,5) : Match propre. Même si elle a encaissé un penalty rapidement, une panenka géniale de Marta. Derrière, elle a sorti les occasions brésiliennes et a apporté de la sérénité.

Revivez la victoire des Bleues

Hawa Cissoko (5,5) : Ce n’est pas son poste habituel. Pourtant, on comprend l’idée de la tester sur le côté car Cissoko s’est montrée offensive. Pas toujours parfaite d’ailleurs et pas impériale en défense. Remplacée par Périsset (56e) qui a eu un impact immédiat sur l’aile droite.

Wendie Renard (5,5) : On l’avait quittée auréolée d’un nouveau doublé contre la Finlande. Cette fois, Wendie a été un peu moins conquérante. C’est un autre adversaire aussi, évidemment, mais elle n’a pas été absolument impériale.

Aïssatou Tounkara (6) : Elle manque de temps de jeu en club ? Cela ne s’est pas vu. Défendant en avançant, étant souvent la première relanceuse des Bleues, elle a été intéressante. Et continue à proposer de la concurrence à Mbock pour ce poste de deuxième centrale.

Selma Bacha (5) : Forcément, l’adversité est tout autre que le Kazakhstan ou même le Pays-de-Galles. La néo-internationale avait été flamboyante, elle découvrait là un autre niveau, et cela n’a pas été facile. Un carton jaune, remplacée à la 57e par Karchaoui.

Kheira Hamraoui (4,5) : La France a eu du mal au cœur du jeu et la Parisienne a malheureusement fréquemment été en retard. Nous avons hésité à lui mettre 4, d’autant plus qu’une de ses fautes donne lieu au penalty et qu’elle récolte aussi un jaune en seconde périuode. Mais son poste de sentinelle est ingrat et elle a tout de même récupéré des ballons et eu quelques clés sur le jeu. En jouant toute la partie.

Grace Geyoro (5) : De même qu’Hamraoui, même si un peu plus juste techniquement (plus offensive aussi dans son rôle donc moins de ballons à devoir gratter). Mais au milieu, c’esgt la troisième nommée qui a le plus aidée…

Sandie Toletti (7,5) : La joueuse du match, pas forcément en termes de but, mais sur l’impact. En défense comme en attaque, la joueuse de Levante a été très propre. Elle a eu des occasions nettes comme une tête repoussée in extremis par la gardienne. Elle continue à s’installer dans ce milieu bleu, et avec Clara Matéo l’autre jour, c’est la confirmation de ce Tournoi.

Delphine Cascarino (5) : Elle sait qu’elle peut faire plus. Le talent, elle l’a. Sa vivacité a encore fait mal. Mais pour franchir encore un petit cap, il faut qu’elle arrive à aller au bout de certaines actions. La défense était bonne mais elle aurait sans doute pu faire encore plus mal avec sa comparse Bacha sur la gauche. Elle a dézoné un peu (volontaire?)

Marie-Antoinette Katoto (7) : D’abord elle a frustré, pas ses pertes de balle, son échec sur la défense. Et puis elle a pesé, usé, épuisé, et piqué, deux fois. Juste assez pour signer un doublé terrible et assommer le Brésil. Bravo.

Kadidiatou Diani (5,5) : À l’image de ses coéquipières du front de l’attaque, elle a d’abord persisté à s’enfermer dans la défense brésilienne, s’y cassant les dents. Plus tard, elle a retrouvé ses capacités à faire sauter une ligne et signe la passe décisive sur le second but tricolore.

Notes FRABRE, Footeuses

La rédaction

Articles simillaires

Les plus lus