Transfert féminin : Solène Durand (Dijon) retourne à Guingamp

Après une saison à Dijon, marquée par une grave blessure au genou, la gardienne internationale française Solène Durand retourne en Bretagne. Elle s’est engagée avec Guingamp, ce mercredi.

Retour aux sources pour Solène Durand. Éloignée des terrains depuis le 16 avril à cause d’un grave blessure aux ligaments croisés avec Dijon, la gardienne internationale française (2 sélections) à trouver une nouvelle équipe pour se relancer. Elle revient à Guingamp, club dans lequel elle a évolué durant quatre saisons (2017-2021) et où elle s’est révélée au grand public. La durée de son contrat n’a pas été précisée. « ’Formée à Montpellier, l’internationale française, est venue se relancer après une saison marquée par une blessure au genou. En Avant se félicite du retour de sa gardienne. Et espère l’aider à retrouver rapidement la compétition » a annoncé l’EA Guingamp dans un communiqué publié ce mercredi.

Solène Durand, retour à Guingamp après un passage compliqué à Dijon

L’aventure de Solène Durand (27 ans) avec le Dijon FC n’aura finalement duré que quelques mois. Transférée dans le club bourguignon en août 2021, sa région natale, la gardienne a connu une saison mouvementée. Malgré 17 titularisations en D1 féminine, sa seule et unique saison avec le club dijonnais a été marquée par une grave blessure au genou face à Bordeaux en avril dernier (2-0). Elle lui empêcha de finir la saison et de participer à l’Euro féminin 2022 avec l’équipe de France féminine.

En fin de contrat avec le DFCO, et non prolongée, Solène Durand a donc choisi de revenir à Guingamp (Côtes-d’Armor). Dans un interview accordée au Télégram, la portière explique avoir besoin de stabilité et de confiance après une année compliquée. « Ça été long et compliqué. Car il fallait que je choisisse ce qui me semblait être la meilleure solution parmi les propositions que j’avais. Le fait de revenir dans un club que je connais et dans lequel j’ai passé d’excellentes années était un plus. Surtout que je m’entends très bien avec le staff. Et que l’entraîneur des gardiennes qui vient d’arriver était avec moi à Dijon. Tout ça a joué, évidemment. Je voulais retrouver de la stabilité et de la confiance après une année compliquée. J’avais besoin de savoir où j’arrivais et avec qui j’allais travailler pour revenir le plus vite possible » confie-t-elle.

En Bretagne, elle retrouvera aussi son entraîneur des gardiennes à Dijon, Pierre-Henry Coulon, lui aussi transféré à Guingamp cet été. Son retour sur le carré vert est espéré pour janvier 2023.

Clément Gauvin

Photo © FFF féminines

Articles simillaires

Les plus lus