Entretien exclusif – Olivier Echouafni : « C’est un déclic d’avoir enfin battu Lyon »

Après la victoire historique du PSG face à Lyon (1-0) vendredi 20 novembre, Olivier Echouafni a accepté de nous partager ses impressions sur la performance de ses joueuses et sur ce qui attend son équipe, désormais leader du championnat.

Félicitations pour cette victoire face à l’Olympique Lyonnais. Les joueuses ont toutes expliqué avoir « appliqué les consignes du coach », mais avez-vous tout de même été surpris par la ténacité et l’énergie de votre équipe lors de ce choc ? 

Je m’y attendais quand même, c’est vrai qu’on l’avait très bien préparé… Après, le paramètre le plus important depuis ces deux-trois dernières années, c’est que ces affiches sont régulièrement placées après des trêves internationales. À cette occasion, des joueuses partent, pour nous, c’est quasiment le cas de tout l’effectif, comme pour Lyon, mais nous avons notamment des joueuses issues de pays sud-américains comme le Brésil.

Les joueuses rentrent de ces sélections avec un fort décalage horaire et quand vous récupérez les joueuses le jeudi pour un tel choc le dimanche, c’est très compliqué. Là, pour la première année, ce match était placé avant la trêve internationale. Une belle nouvelle autant pour nous que Lyon, les deux équipes ont montré une belle image en termes d’énergie.

« On avait en face de nous la meilleure équipe du monde (…), on se devait avant tout de bien défendre. »

Il y avait vraiment beaucoup d’intensité, on avait en face de nous la meilleure équipe du monde avec beaucoup de top joueuses. On se devait avant tout de bien défendre, c’est la première chose, pour ensuite plus les chercher. À partir du moment où on avait l’opportunité de marquer rapidement, ce qu’on a saisi, cela donne de la confiance.

Les joueuses aussi se sont servies de tout ce qu’on a subi ces dernières années, des défaites frustrantes comme la demi-finale de la dernière Ligue des championnes perdue d’un but seulement.

Les Parisiennes ont réussi à faire chuter l’OL pour la première fois depuis la finale de la Coupe de France 2018. ©Laura Pestel

Les joueuses ont été vivifiées. Maintenant ce qu’il faut dire aussi, c’est que le résultat en lui-même vendredi, il est bien différent de la précédente victoire du PSG en mai 2018 par exemple. Cette finale de Coupe de France s’était jouée dans des circonstances très particulières, avec une interruption de jeu pendant près d’une heure.

À lire aussi : Décryptage de la victoire du PSG contre Lyon

Souvent par le passé, le nombre de situations que pouvaient avoir les lyonnaises était très différent. Là, sur ce match là, on peut pas parler de hold up, c’est une équipe de l’OL et une du PSG qui ont fait jeu égal, nous avons seulement eu un peu plus de réussite.

Vous avez évoqué l’importance de bien défendre… La capitaine Paredes a encore livré un match énorme, vous disposez certainement d’une des meilleures gardiennes du monde, votre équipe est la meilleure attaque mais aussi la meilleure défense du championnat… C’est effectivement le point le plus important pour vous ? 

Oui il faut bien défendre. Quand vous avez en face de vous des joueuses de couloir telles que Karchaoui ou Carpenter qui n’arrêtent pas de faire des courses, de prendre la profondeur, il faut pouvoir les arrêter. Mais c’est un ensemble, c’est l’équipe qui fait le travail défensif. Il faut bien défendre collectivement, je dis souvent aux filles : il faut défendre en avançant.

Partout où vous avez entraîné, vous avez souvent connu une longue période d’invincibilité en réussissant à fédérer un « groupe » (15 matchs sans défaite avec Amiens en 2014, 15 matchs sans défaite avec Sochaux en 2015, 14 matchs sans défaite avec la France en 2017…) Pensez-vous avoir aussi trouvé le vôtre avec ce Paris Saint-Germain ?

C’est vrai, il faut savoir faire des séries, il faut savoir les maintenir, il faut savoir aussi les casser, arrêter les négatives. Ce sont des chiffres intéressants, ces 14 ou 15 matchs dont vous parlez. Peut-être qu’il y a des départs difficiles, il faut trouver ses marques, une fois que c’est intégré, les choses sont plus faciles.

« Je m’appuie beaucoup sur les séries. Il faut savoir en faire, les maintenir, les casser aussi. »

C’est vrai, les séries, je m’appuie beaucoup sur ça, sur des objectifs à atteindre pas trop élevés au départ, ce qui donne une grande motivation. Là par exemple nous sommes sur quoi, 8 clean sheets consécutifs ? Il faut le tenir. Les joueuses se prennent au jeu aussi, là, un objectif évidemment, c’était de battre Lyon. Et en effet, c’est important de fédérer dans un sport collectif, il faut trouver les bons mots, les leviers pour atteindre des objectifs.

Vous parlez de « séries », d’objectifs allant croissant, mais là l’objectif est simple : il ne faut plus se manquer maintenant que vous avez pris la tête, le plus dur n’arrive-t-il pas peut-être maintenant que l’OL est dans la position du « chasseur » ?

Je ne suis pas trop d’accord avec cette idée de « ne plus se rater ». Si Lyon nous avait battu et qu’on aurait eu 5 points de retard, cela aurait été bien plus compliqué. Mais là, surtout, au-delà du classement, c’est un déclic d’avoir enfin battu Lyon.

« C’est un déclic d’avoir enfin battu Lyon (…) Maintenant, le chemin est encore long. »

Cela fait longtemps qu’on l’attendait. Parfois, alors que le travail au quotidien est méticuleux, on y laisse beaucoup d’énergie, c’est difficile, mais il faut savoir se remettre en question, persévérer. Et puis à domicile, on arrive à les accrocher, maintenant les battre… Aujourd’hui elles savent au fond d’elles, qu’elles sont capables de le faire. Maintenant, le chemin est encore long, il va falloir enchaîner les matchs avant le retour face à l’OL… Il faudra d’abord arriver à Lyon avec si possible encore ce point d’avance.

Olivier Echouafni vit sa troisième saison sur le banc du PSG. ©Julia Engel/Wikimedia Commons

L’effectif du PSG est toujours aussi riche, mais dans cette saison si particulière, êtes-vous inquiet quant à la préparation physique de vos troupes avant l’enchaînement prochain des rencontres de championnat et de Coupe d’Europe ?

On a commencé la saison au mois de juin, une partie des joueuses n’ont toujours pas pu retrouver leur famille. En principe, à cette période de l’année avec leur sélection elles rentraient au moins deux trois fois. Le mois de novembre est toujours très particulier, difficile. En tant qu’entraineur, on a toujours peur des blessures, mais je ne suis pas inquiet. Maintenant avec décembre nous attendent trois semaines de compétitions intenses, on a un effectif qui peut nous permettre de tenir la route. Et ce qu’on vient de vivre va nous aider aussi, va nous galvaniser.

Que pensez-vous du fait que la D1 Arkema fasse partie des rares championnats sportifs à ne pas s’être arrêté avec ce nouveau confinement ?

Déjà nous sommes des privilégiés, nous avons de la chance de pouvoir continuer notre métier, certes dans des stades vides. On aurait tellement voulu jouer devant 30 ou 40 000 personnes au Parc des Princes, on joue au football pour donner de telles émotions au public. Mais pouvoir continuer est une chance. 

Le Classement de D1 féminine

Propos recueillis par Jérôme Flury
Photo de couverture : ©Julia Engel/Wikimedia Commons

Articles simillaires

Les plus lus

Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Bloqueur de publicités détecté !!!

Nous avons détecté que vous utilisez des extensions pour bloquer les publicités. Veuillez nous soutenir en désactivant ce bloqueur de publicités.

Powered By
100% Free SEO Tools - Tool Kits PRO
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accept
Decline
Privacy & Cookie policy
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Qui sommes-nous ?

Footeuses et un média d'actualité sur le football féminin. L’adresse de notre site est : https://footeuses.com

Commentaires

Quand vous laissez un commentaire sur notre site, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, mais aussi votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse e-mail (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Médias Football féminin

Si vous téléversez des images sur notre site de football féminin, nous vous conseillons d’éviter de téléverser des images contenant des données EXIF de coordonnées GPS. Les personnes visitant votre site peuvent télécharger et extraire des données de localisation depuis ces images.

Cookies

Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Les articles de ce site de football féminin peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Si vous demandez une réinitialisation de votre mot de passe, votre adresse IP sera incluse dans l’e-mail de réinitialisation.

Durées de stockage de vos données

Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Pour les comptes qui s’inscrivent sur notre site (le cas échéant), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil. Tous les comptes peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur identifiant). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations.

Les droits que vous avez sur vos données

Si vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Transmission de vos données personnelles

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables.

Vos droits

En application de la loi « Informatique et Libertés » et du RGPD, vous disposez des droits suivants :
  • • Droit d’accès aux données personnelles détenues par Libération
  • • Droit à la rectification de vos données personnelles
  • • Droit de ne plus recevoir de communications marketing
  • • Droit à la limitation ou à l’opposition au traitement des données personnelles, ou à leur effacement sous certaines conditions
  • • Droit de recevoir une copie des données à caractère personnel que vous avez fournies à Libération dans un format structuré, couramment utilisé et lisible par machine
  • • Droit de modifier ou de retirer à tout moment votre consentement, si vous avez volontairement fourni des données personnelles ou avez consenti à leur utilisation
  • • Droit de saisir l’Autorité de protection des données (en France la CNIL)
Vous pouvez exercer vos droits à tout moment en envoyant un email à l’adresse suivante : [email protected] Footeuses examinera votre requête et vous répondra dans le délai d’un mois. Si vous n’êtes pas satisfait de nos échanges, vous avez la possibilité de saisir la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) à l’adresse suivante : CNIL 3 place de Fontenoy TSA 80715 75334 Paris cedex 07
Save settings
Cookies settings