Euro féminin 2022, la Bleue du jour : Sandie Toletti, le renouveau

Avant l’Euro féminin 2022, focus sur les joueuses sélectionnées par Corinne Diacre en équipe de France féminine avec Sandie Toletti. La milieu de terrain a passé un cap en quittant l’Hexagone il y a quelques saisons et s’est installée dans la sélection. 

Poste : milieu
Club : Sans (Ex-Levante )
Âge : 26 

Sandie Toletti était la joueuse d’un club, Montpellier. Mais à l’été 2020, celle qui n’est encore qu’une jeune femme prend une décision, la décision, celle de partir. Et c’est paradoxalement en quittant la France, pour un transfert à Levante, qu’elle a retrouvé la sélection. En effet, plus appelée depuis le 15 septembre 2017 et le premier match de Diacre sur le banc, Toletti a retrouvé le groupe tricolore en février 2021, 1 254 jours après.

Sandie Toletti, renfort clé de Levante 

Là, elle ne l’a plus quittée. Et à ce poste clé de milieu relayeur, elle a enchaîné les titularisations en Bleue, 8 de suite, 11 en 12 parties. Cette saison 2020-2021 est celle d’un retour au premier plan. Voire même de meilleure saison. 30 matchs joués avec Levante, des performances XXL et des buts importants. Sandie Toletti prend part à deux finales, Supercoupe d’Espagne et Coupe de la Reine. Le club termine 3e d’un championnat espagnol relevé et se qualifie donc pour les tours préliminaires de Ligue des championnes. 

À lire : Sandie Toletti, une deuxième vie et un nouveau statut chez les Bleues

Le conte de fées naissant devient plus concret le 20 février 2021. Sandie Toletti rejoue avec la sélection nationale.  Et quelques mois plus tard, le 22 octobre, elle inscrit son premier but avec les Bleues. Alors que Corinne Diacre effectue des choix forts, notamment au milieu en ne rappelant plus Amandine Henry, Sandie Toletti gagne sa place. 

À lire : Charlotte Bilbault, la régulière

Dans sa belle carrière, elle n’a jamais joué de compétition avec la France A. Elle pourrait être percutante cet été alors qu’elle s’est montrée décisive dans les matchs clés de Levante en barrages européens. Sa palette de jeu est large et ses prises de décision souvent bonnes. Celle qui vient de quitter Levante mais devrait rester en Espagne est une bonne rampe de lancement des offensives tricolores. 

Jérôme Flury

Photo ©Laura Pestel

Articles simillaires

ARTICLES LES PLUS LUS

P