Les Bleues sont de retour à Clairefontaine

Un mois après la fin de l’Euro féminin 2022, les Bleues ont retrouvé Clairefontaine depuis lundi soir. Elles préparent les deux derniers matches des éliminatoires de la Coupe du monde féminine 2023.

La dernière fois qu’elles ont quitté Clairefontaine, c’était pour rejoindre leur camp de base à Ashby-de-la-Zouch, une petite ville située près de Leicester (Angleterre). C’était le 5 juillet dernier, cinq jours seulement avant le début de l’Euro 2022. Depuis les Bleues ont échoué en demi-finale du championnat d’Europe face à l’Allemagne (2-1, a.p). Et les joueuses ont eu quelques jours de repos avant de rejoindre leur club respectif pour préparer la prochaine saison. Mais les joies du calendrier international leur permettent déjà de se retrouver pour le premier rassemblement de ce nouvel exercice. Au programme : un déplacement en Estonie (2 septembre) avant d’accueillir la Grèce (6 septembre).

Libérées pour moins de dix jours par les clubs, les 23 Bleues convoquées par Corinne Diacre ont donc retrouvé Clairefontaine ce lundi. En fin d’après-midi, les portes du château ont vu défiler un groupe très similaire à celui ayant participé à l’Euro 2022. Les arrivées de Pauline Peyraud-Magnin, Griedge Mbock ou encore Charlotte Bilbault ont été entre autres mises en avant sur les réseaux de l’équipe de France.

Deux forfaits chez les Bleues, trois nouvelles arrivées à Clairefontaine

Mais parmi les habituées aux rassemblements des Bleues, deux joueuses manquent à l’appel. Wendie Renard, la capitaine, a été la première absente connue de ce rassemblement. La défenseuse centrale (32 ans, 136 sélections) est écartée en raison d’une blessure à un mollet contractée avec l’OL féminin lors d’un stage de pré-saison aux États-Unis.

Selma Bacha est la seconde joueuse ayant déclaré forfait pour les deux derniers matches des éliminatoires au Mondial 2023. La défenseure lyonnaise est venue à Clairefontaine avant de repartir dans la foulée. Car elle souffre « d’une légère blessure à la cuisse gauche » et Corinne Diacre a préféré « la remettre à disposition de son club » selon un communiqué de la FFF. Ces deux absences s’ajoutent à celle de Marie-Antoinette Katoto, gravement blessée lors de l’Euro 2022.

En remplacement, Elisa De Almeida ( PSG), Kessya Bussy (Reims), Grace Kazadi ( Guingamp) ont été appelées par la sélectionneuse. Corinne Diacre pourra compter sur elles pour les rencontres face à l’Estonie, ce vendredi, puis face à la Grèce, mardi prochain à Sedan. Deux matches sans grand enjeu, puisque les Bleues sont déjà qualifiées pour le Mondial 2023.

Clément Gauvin

Photo © Équipe de France féminine

Articles simillaires

Les plus lus