mardi 5 juillet 2022

L’OL terrasse le Barça et remporte sa huitième Ligue des champions féminine

À Turin, l’OL s’est montré indomptable et sans pitié face au Barça (3-1) pour remporter sa huitième Ligue des champions féminine en dix finales, ce samedi.

Impressionnantes. Légendaires. Immortelles. Après l’impressionnante victoire de l’OL face au Barça en finale de Ligue des champions féminine, ces mots-là pourraient être utilisés pour décrire la formidable soirée des Fenottes. Dans un Juventus Stadium (Turin), rempli par des fans des « blaugrana », les Lyonnaises ont retrouvé une force collective impressionnante. Car c’est bien Lyon qui a fini par triompher. Grâce notamment à un début de rencontre remarquable l’efficacité et de maîtrise avec trois buts inscrits en trente minutes.

Le Barça, tenant du titre, n’a rien pu faire. Largement dominatrice en Espagnole (48 victoires en 49 matches), les Espagnoles ont une nouvelle fois chuté face à l’OL. La quatrième fois en quatre rencontres. Mais le plus douloureux sera sans doute d’oublier le scénario de ce samedi. Un scénario très similaire à celui de 2019 à Budapest (4-1). Alors qu’Alexia Putellas et ses partenaires semblaient presque intouchables. Avec ce succès, l’équipe féminine de l’OL ajoute une nouvelle ligne à son palmarès. Et marque encore un peu plus l’histoire de la Ligue des champions en remportant un huitième trophée. En dix finales. Rien que ça.

Amandine Henry comme un symbole

Écartée de l’équipe de France, pas épargnée par les pépins physiques depuis de longs mois, Amandine Henry retrouvait petit à petit du rythme et des prestations à la hauteur de son talent. Mais ce samedi, comme toutes ses coéquipières, la milieu de terrain de 32 ans s’est montrée à la hauteur de l’événement. D’abord par un tacle dans la moitié de terrain du Barça pour récupérer le cuir. Mais, surtout par une frappe monumental venant se loger dans la lucarne de Sandra Panos (6e). Si la sortie d’Ellie Carpenter, remplacée par Buchanan (14e), mis un terme à la rencontre de l’internationale australienne, elle ne coupa pas l’élan des Lyonnaises. Comme face au PSG en demi-finale, un centre de Selma Bacha permis à Ada Hegerberg d’aggraver le score (23e). Devant des supporters barcelonais éteints, Catarina Macario corsa l’addition suite à un joli mouvement collectif de l’OL (33e). La réduction du score d’Alexia Putellas, Ballon d’Or 2021, donna une lueur d’espoir aux Barcelonaises et à leurs supporters (4-1).

Mais le score, acté dès la demi-heure de jeu, ne bougea pas. Les Lyonnaises récupèrent leur titre continental au profit du Barça. Avec la manière. Il reste maintenant à l’OL de confirmer cette saison déjà historique en championnat. Dès la semaine prochaine face au PSG (dimanche à 21h). Avant de pouvoir potentiellement fêter son 15e titre national lors de la dernière journée à Issy.

À lire aussi : Le choc de la D1 féminine entre le PSG et l’OL privé du Parc des Princes

Clément Gauvin

Photo © OL féminines

Articles simillaires

ARTICLES LES PLUS LUS

P