Mercato féminin : Théodore Genoux sera le nouvel entraîneur de l’ASJ Soyaux

Libre après avoir été du banc d’Yzeure (D2), Théodore Genoux devrait devenir le prochain entraîneur de l’ASJ Soyaux.

Bien que son avenir dans l’élite du football féminin français est incertain, l’ASJ Soyaux s’active en coulisse pour préparer la suite. Selon nos informations, le club charentais va enregistrer l’arrivée d’un nouvel entraîneur. Il s’agit de Théodore Genoux, l’ancien coach du FF Yzeure Allier Auvergne (D2). Il succède à Dragan Cvetkovic. L’entraîneur franco-serbe, en arrêt maladie depuis le mois de mars, s’est engagé lui en faveur du FC Balagne (Corse). Ses adjoints Samuel Fau et Guillaume Rivière quittent aussi l’ASJ Soyaux.

Fin de parcours précipitée avec Yzeure

Arrivé à la tête du FF Yzeure en juillet 2020, Théodore Genoux n’est plus sur un banc de touche depuis plusieurs mois. Car son histoire avec club de l’Allier s’est terminée précipitamment en février dernier, après sa mise à l’écart. Selon Coeurs de Foot, le coach, officiellement en arrêt-maladie, n’avait pas effectué « toutes ces missions et l’entraînement de la D2 n’était pas quelque chose de prioritaire ». C’est son adjointe, Ophélie Meilleroux, qui avait alors pris la tête de l’équipe. Et emmené brillamment Yzeure jusqu’en finale de la Coupe de France féminine face au PSG (0-8).

À lire aussi : l’ASJ Soyaux relégué en D2 féminine par la DNCG

Le pari Théodore Genoux

Depuis le 21 juin dernier, l’avenir de l’ASJ Soyaux est en suspens. Car, comme lors de la saison dernière, le club charentais n’a pas réussi son examen financier devant la DNCG. Le gendarme du football français a donc prononcé la relégation administrative de Soyaux en D2 féminine. Même s’ils ont fait appel de cette décision et peuvent espérer un maintien en D1 féminine, les dirigeants vont devoir se séparer de nombreuses joueuses de son effectif. Et donc batailler encore plus dur la saison prochaine pour se maintenir sportivement en D1 féminine. Un défi confié à Théodore Genoux, ancien entraîneur de Juvisy, Albi ou des Girondines de Bordeaux. C’est d’ailleurs lui qui avait fait monter l’équipe féminine de Bordeaux dans l’élite.

Photo © Albi féminines

Articles simillaires

ARTICLES LES PLUS LUS

P