Mondial féminin U20 : Les Bleuettes se relancent face au Canada

L’équipe de France féminine U20 a toujours son destin en main après sa victoire logique sur le Canada ce dimanche (3-1), lors de la 2e journée du Mondial féminin.

Les Bleuettes ont gagné le droit de disputer un « huitième de finale » de la Coupe du monde féminine U20. Dimanche, elles ont dominé le Canada et ainsi rattrapé leur défaite inaugurale contre le Nigeria (0-1). Elles affronteront donc la Corée du Sud, dans la nuit de mercredi à jeudi, avec le même nombre de point et la même différence de but. Mais elles ont marqué un pion de plus et un nul suffira pour se hisser en quarts de la compétition qui se déroule au Costa Rica.

Leur faux pas d’entrée les avait d’ailleurs condamnées à faire le plein lors de cette deuxième journée. L’équipe de France féminine y est parvenue grâce au doublé de la Parisienne Magnaba Folquet. Remplaçante lors du premier match, la milieu de terrain a validé le choix de sa sélectionneuse de l’aligner dans le onze face au Canada. Elle a frappé deux fois en l’espace de quinze minutes au retour des vestiaires. Folquet a d’abord ouvert le score d’une tête smashée en reprenant un coup-franc de sa coéquipière au PSG féminin, Océane Hurtré (51e). Elle a ensuite doublé la mise d’une reprise du droit (66e).

Déjà placées sur le chemin du succès, les Bleuettes ont alourdi la marque par la Montpelliéraine Esther Mbakem-Niaro qui a profité d’une faute de main de la gardienne (89e). La réduction du score des Canadiennes, signée Olivia Smith au bout du temps additionnel, n’enlève rien à la belle victoire tricolore.

Le classement du groupe C
1- Nigeria (6 points, +2)
2- France (3 points, +1)
3- Corée du Sud (3 points, 1)
4- Canada (0 point, -4).

La réaction de la sélectionneuse des Bleuettes Sonia Haziraj

Sonia Haziraj après la victoire de la France, sur le site de la FFF. « La soirée est réussie. C’est bien d’avoir marqué trois buts, cela nous permet d’être devant la Corée du Sud ce soir. Les joueuses ont été efficaces même s’il y a eu encore une première période sans but. Mais elles ont su continuer à pousser pour marquer. Cela récompense leurs efforts. À la mi-temps, on était très calmes car les Canadiennes n’ont pas été dangereuses. On avait bien anticipé leur jeu et elles n’ont pas pu le déployer. On se procurait des occasions, pour nous, tout était positif. Je leur ai dit que ça allait finir par payer et qu’il fallait continuer.

J’ai de nombreux motifs de satisfaction. Les joueuses ont fait preuve de beaucoup d’engagement, de cohésion, de force collective dans les efforts défensifs. Même en fin de match. On mène 3-0 et nos latérales font encore les efforts pour essayer de marquer un quatrième but. Le schéma ? On avait décidé de jouer en 4-2-4 avec quatre vraies attaquantes et Magnaba Folquet en pointe. On sait qu’on peut l’utiliser à ce poste même si ce n’est pas le sien de prédilection.

Elle a un bon jeu de tête comme on a pu le voir sur son premier but et une bonne qualité de frappe. Elle se retourne vite comme sur son second. On va dire que c’était bien vu ! Je suis surtout contente pour elle car elle n’avait pas joué lors de notre entrée en lice. Je savais qu’on aurait besoin d’elle et elle a saisi sa chance. »

Mickaël Duché

Photo © FFF féminines

Articles simillaires

Les plus lus