OL-PSG : Lyon dénonce un manque de transparence

Dans un communiqué publié vendredi soir, l’OL a assuré être « déçu du manque de transparence » du PSG dont trois joueuses ont été testées positives au Covid-19. Ce qui a entraîné le report du match programmé ce samedi à 21h.

L’annonce du report du choc entre l’Olympique Lyonnais et le Paris-SG a surpris tout le monde. Les supporters, les journalistes ayant assisté à la conférence de presse en visio quelques heures plus tôt. Mais surtout le club rhodanien qui n’était pas au courant de la situation sanitaire de leurs adversaires.

Le directeur du football de l’OL a notamment réagi dans un dans un entretien publié par le club. Vincent Ponsot a déploré l’absence de communication du club parisien. « Nous sommes un peu déçus du manque de transparence du PSG puisque nous apprenons ce jour (vendredi), par le biais de leur compte Twitter, qu’ils ont pu réaliser des tests depuis jeudi alors que nous n’avons été informés, en tant qu’organisateur, qu’en fin d’après-midi ce vendredi de la situation ».

La FFF demande quatre cas positifs pour un report

En effet, tout s’est décidé en l’espace de quelques minutes dans la journée de vendredi. D’abord par l’annonce du PSG que « trois joueuses et un membre du staff ont été testés positifs au Covid-19 et placés à l’isolement », sans préciser leur identité. Puis quelques minutes plus tard, par l’officialisation du report du match à une date ultérieur par la Fédération. Selon nos confrères de l’Équipe, les joueuses concernées seraient Sandy Baltimore, Bénédicte Simon et Charlotte Voll.

Cette annonce a été très inattendue. D’autant plus qu’Olivier Echouafni avait assuré un peu plus tôt en conférence de presse que son groupe était « au complet ». Et que tout le monde allait bien. Pour l’OL, le processus menant au report soulève des interrogations. « Selon la FFF, un match est reporté dans le cas où un club recense quatre cas positifs au Covid-19 au sein de son effectif, ce qui n’est a priori, fort heureusement, pas le cas du PSG », a explicité Vincent Ponsot.

Une recommandation de l’ARS

Le Paris Saint Germain a saisi l’Agence régionale de santé (ARS) pour obtenir un avis favorable ou non sur le report de la rencontre. Une démarche qui a fortement étonné les champions de France en titre. « Il ne me semble pas que le PSG, ni aucun club d’ailleurs, n’ait saisi l’ARS pour obtenir un report alors même qu’en début d’année ils ont pu dénombrer plusieurs cas de Covid. J’espère juste que le Paris SG n’a pas utilisé cette agence pour choisi son calendrier », a conclu Vincent Ponsot.

Le protocole sanitaire de la FFF envisage le report « si quatre joueuses ou plus » sont touchées. L’instance a fait savoir à l’AFP qu’elle s’était pliée aux recommandations de l’ARS île-de-France. Laquelle demandait à ce que le PSG ne se déplace pas à Lyon samedi. Un déplacement jugé peu responsable car prévu en train.

Sur Twitter, Sarah Bouhaddi a également regretté ce choix. La gardienne lyonnaise a notamment pointé du doigt les différences de traitement lors de cas de Covid-19 dans un effectif. « Pourquoi la FFF n’a pas annulé le match contre la Suisse après le test positif d’Eugénie Le Sommer ? » Elle fait ainsi référence au maintien d’un match amical de l’équipe de France contre la Suisse fin février malgré le test positif de sa coéquipière la veille.

Une nouvelle date compliquée à trouver

Aucune date n’a été annoncée pour le moment. Le choc de D1 risque de survenir après la probable double confrontation en Ligue des champions en raison d’un calendrier surchargé. C’est en tout cas ce qu’a laisser entendre la FFF. Les deux clubs français encore en lice pourraient se rencontrer en quarts de finale si le PSG confirme sa victoire (5-0) contre le Sparta. Le match aller se déroulerait les 23 ou 24 mars et le retour se jouerait le 31 mars ou le 1er avril.

Le huitième de finale retour contre Prague, prévu mercredi en République tchèque, est-il lui aussi menacé ? Seul l’avenir et les nouveaux tests effectués par les joueuses du PSG le dira. Mais il semblerait que le règlement de l’UEFA soit moins souple sur la question. L’instance européenne autorise le report d’une rencontre uniquement « si moins de 13  joueuses enregistrées dans la liste officielle ou aucune gardienne sont disponibles. »

Clément Gauvin

Articles simillaires

Les plus lus

Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Bloqueur de publicités détecté !!!

Nous avons détecté que vous utilisez des extensions pour bloquer les publicités. Veuillez nous soutenir en désactivant ce bloqueur de publicités.

Powered By
100% Free SEO Tools - Tool Kits PRO
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse. View more
Cookies settings
Accept
Decline
Privacy & Cookie policy
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Qui sommes-nous ?

Footeuses et un média d'actualité sur le football féminin. L’adresse de notre site est : https://footeuses.com

Commentaires

Quand vous laissez un commentaire sur notre site, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, mais aussi votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse e-mail (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Médias Football féminin

Si vous téléversez des images sur notre site de football féminin, nous vous conseillons d’éviter de téléverser des images contenant des données EXIF de coordonnées GPS. Les personnes visitant votre site peuvent télécharger et extraire des données de localisation depuis ces images.

Cookies

Si vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Les articles de ce site de football féminin peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Si vous demandez une réinitialisation de votre mot de passe, votre adresse IP sera incluse dans l’e-mail de réinitialisation.

Durées de stockage de vos données

Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Pour les comptes qui s’inscrivent sur notre site (le cas échéant), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil. Tous les comptes peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur identifiant). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations.

Les droits que vous avez sur vos données

Si vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Transmission de vos données personnelles

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables.

Vos droits

En application de la loi « Informatique et Libertés » et du RGPD, vous disposez des droits suivants :
  • • Droit d’accès aux données personnelles détenues par Libération
  • • Droit à la rectification de vos données personnelles
  • • Droit de ne plus recevoir de communications marketing
  • • Droit à la limitation ou à l’opposition au traitement des données personnelles, ou à leur effacement sous certaines conditions
  • • Droit de recevoir une copie des données à caractère personnel que vous avez fournies à Libération dans un format structuré, couramment utilisé et lisible par machine
  • • Droit de modifier ou de retirer à tout moment votre consentement, si vous avez volontairement fourni des données personnelles ou avez consenti à leur utilisation
  • • Droit de saisir l’Autorité de protection des données (en France la CNIL)
Vous pouvez exercer vos droits à tout moment en envoyant un email à l’adresse suivante : [email protected] Footeuses examinera votre requête et vous répondra dans le délai d’un mois. Si vous n’êtes pas satisfait de nos échanges, vous avez la possibilité de saisir la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) à l’adresse suivante : CNIL 3 place de Fontenoy TSA 80715 75334 Paris cedex 07
Save settings
Cookies settings