West Ham dénonce des insultes racistes contre Hawa Cissoko après son coup de sang

Le club anglais de West Ham a dénoncé ce jeudi, dans un communiqué, les messages racistes sur les réseaux sociaux envers sa défenseure Hawa Cissoko.

« Black ass, negro, bonjour l’Afrique, Antonio, Lukaku, Kamini ». Ces propos, et d’autres, ont été reçus par Hawa Cissoko après son altercation avec une adversaire lors de la victoire de West Ham face à Aston Villa samedi dernier (2-1). Quatre jours après les faits, les Hammers ont apporté ce lundi leur soutien à la défenseure française suite aux insultes racistes sur les réseaux sociaux.

« Bien que nous ne tolérions en aucun cas les actions de Hawa Cissoko sur le terrain, pour lesquelles elle s’est excusée, tout le monde est dégoûté. Par le contenu haineux des messages en ligne qui lui ont été envoyés par la suite. Ils ont été transmis directement à la police. Et signalés aux sociétés de médias sociaux concernées » a précisé le club dans un communiqué.

West Ham apporte son soutien à Hawa Cissoko

Le club de West Ham a réitéré son soutien à l’internationale française. « Il n’y a pas de place pour cela dans la société et nous la condamnons sans réserve. Hawa continue de recevoir le soutien total de tous les membres du club. Y compris par le biais de notre programme dédié d’aide aux employés, qui fournit des soins et une protection pour le bien-être de tout le personnel. »

Sur Twitter, l’ancienne défenseure du PSG, arrivée à West Ham en 2020, a pour sa part publié un message d’excuses. « Il n’y a aucune excuse pour ma réaction, d’autant plus que je suis considérée comme un modèle pour les autres. Je voudrais m’excuser auprès de mon adversaire, de mes coéquipières et de nos supporters. » Avant, d’elle aussi, dénoncer les messages injurieux et haineux à son encontre. « Contrairement à ceux qui trouvent du plaisir à m’envoyer des messages injurieux haineux. Un immense merci à ceux qui m’envoyer des mots de soutien. »

Photo © West Ham

Articles simillaires

Les plus lus