Après deux ans de combat, Kenza Dali est de retour !

L’ancienne lyonnaise, qui a été écartée des terrains durant deux ans à cause d’une grave blessure à un genou effectue un retour fracassant en ce début de saison 2018-2019. Appelée par Corinne Diacre en équipe de France, la néo-dijonnaise a inscrit un triplé lors de la 3è journée de D1 féminine samedi 15 septembre. Un retour en grâce pour la joueuse de 27 ans.

Dernière minute du temps additionnel. Au terme d’une longue chevauchée et d’une belle contre-attaque, Kenza Dali inscrit un but, d’un tir à ras de terre difficile à chercher. Son troisième du match, ce samedi 15 septembre. En face, Marie-Laure Delie et le FC Metz sont restés muets et n’ont pu que constater les dégâts.

Kenza Dali est à nouveau en forme

La milieu de terrain avait débuté par un coup-franc parfaitement enroulé dès la 11è minute. Elle avait enchaîné par une lourde frappe à l’extérieur de la surface à la 74è. Et elle a donc conclu par ce tir à ras de terre dans les derniers instants du match. A elle seule, elle a quasiment offert les trois points de la victoire à son nouveau club de Dijon. Au four et au moulin, la numéro 12 ne rechigne pas dans les efforts. Kenza Dali arbore de nouveau un large sourire.

C’était en septembre 2016. Kenza Dali, âgée de 25 ans, faisait partie de ces espoirs bleus qui disputait une rencontre face à l’Albanie en tant que titulaire. Après une saison compliquée avec le Paris SG, marquée par une blessure, et tout juste transférée à l’Olympique Lyonnais, la milieu de terrain ne tient pas plus de 16 minutes ce soir-là. Après un tacle, elle chute lourdement, son genou gauche ne tient pas. A ce moment là, Kenza ne le sait pas encore, mais deux années compliquées s’annoncent.

Dsc 0504, Footeuses
Kenza Dali, ici en août 2016, n’a disputé que deux matchs de D1 avec l’OL en deux saisons (© Jérôme Flury)

Après deux années de souffrance

Soins intensifs, opérations, rééducation. Le chemin fut très ardu. A plusieurs reprises dans sa carrière, on lui a conseillé d’arrêter. Mais à chaque fois, Kenza Dali s’est relevée. Ses genoux restent fragiles, elle en a conscience. Elle s’est battue pour rester dans le monde pro. Et aujourd’hui, elle a bel et bien retrouvé les hauteurs.

« C’est l’amour du foot qui m’a tenu »

Après une demi-saison convaincante à Lille, Kenza Dali a opté cet été pour le promu Dijonnais. Un nouveau pari pour l’internationale française qui a pris part à dix rencontres de D1 entre janvier et mai. Titularisée lors des trois premières rencontres, la milieu de terrain vient donc de réaliser un match spectaculaire face à Metz, inscrivant trois buts.

Objectif coupe du monde 2019 !

De retour en équipe de France dans la dernière liste de Corinne Diacre, Kenza Dali savoure ce retour tant espéré. Quand elle a vu son nom sur la liste, elle a savouré. Pour elle, c’est la preuve que tout est possible :

« Rien n’est insurmontable, même quand on vous dit que c’est fini croyez en vous! »

Désormais, l’objectif, clairement affiché par la joueuse, c’est le mondial 2019. Kenza Dali a souligné le « privilège de jouer à la maison » la prochaine édition de la coupe du monde. « Des générations n’auront pas cette chance. » Avec des performances comme celle réalisée ce week-end et si les blessures l’épargnent, la nouvelle star de Dijon a ses chances de décrocher son billet !

Jérôme Flury

Articles simillaires

Les plus lus