Euro féminin 2022 : La France accrochée par l’Islande

Malgré un but très rapide de Melvine Malard, l’équipe de France féminin a été accrochée par l’Islande dans le temps additionnel (1-1), lors du dernier match de la phase de groupes de l’Euro féminin 2022. Elles retrouveront les Pays-Bas en quarts de finale, samedi prochain.

Sur la pelouse du New York Stadium de Rotherham, l’équipe de France féminine a mis moins d’une minute pour ouvrir le score face à l’Islande. Avec une équipe largement remaniée (six changements au coup d’envoi), les Bleues ont pu très rapidement compter sur leur nouvelle attaquante Melvine Malard. Titulaire suite à la grave blessure de Katoto, la jeune attaquante de l’OL a permis au Bleues de prendre l’avantage au score. Alors qu’elles pensaient s’imposer pour la troisième fois en trois matches, les Tricolores ont vu l’Islande égaliser sur penalty suite à une faute d’Ouleymata Sarr (90+10e).

Melvine Malard, de super-sub à titulaire

Le turnover effectué face à l’Islande n’a pas fait douter les Bleues durant très longtemps. Dès le coup d’envoi, une combinaison entre Clara Matéo et Melvine Malard, titulaire pour la première fois dans la compétition, a permis à la jeune attaquante lyonnaise de placer un plat du pied hors de portée de la portière islandaise (1e). Un but qu’elle dédicaça à Marie-Antoinette Katoto, forfait pour le reste de la compétition suite à une grave blessure. La Lyonnaise, habituée à être remplaçante, inscrit le but le plus rapide de la compétition après 44 secondes de jeu. Elle bat ainsi le record de vitesse de la Finlandaise Linda Sällström. Et son but au bout de 49 secondes face à l’Espagne. Malgré plusieurs autres tentatives, dont celles de Sandy Baltimore, l’équipe de France rendra aux vestiaires avec ce court avantage. Sans pour autant avoir été inquiétée par l’Islande.

Un turnover déjà gagnant ?

Mais, en seconde mi-temps aussi, les Françaises ont manqué de rythme et d’automatisme. Manquant presque de se faire surprendre par la frappe d’Agla Maria Albertsdóttir, et obligeant Pauline Peyraud-Magnin à se détendre superbement pour capter le ballon (56e). Ou de doubler la mise grâce une nouvelle fois à Melvine Malard, but finalement refusé pour hors-jeu (68e). Si les Françaises, largement remaniées, crurent l’emporter jusqu’au dernier moment, c’était sans compter sur les espoirs islandais. Suite à une faute d’Ouleymata Sarr dans sa surface, Dagny Brynjarsdottir égalisa sur penalty (90+10e). Le premier match nul pour la France. Et un petit coup d’arrêt après seize victoires d’affilée. La sélectionneure aura fait participer 20 joueuses sur les 23 sélectionnées pour la compétition, en seulement trois matches.

Avec 7 points, l’équipe de France poursuit son parcours sans-faute dans l’Euro féminin 2022. Déjà assurée de finir à la première du groupe D, elles retrouveront les Pays-Bas en quarts de finale, ce samedi. Une véritable affiche pour les joueuses de Corinne Diacre face aux tenants du titre en 2017.

La Belgique accompagne la France en quarts

Dans l’autre match de la soirée, la Belgique et l’Italie pouvaient espérer se qualifier pour les quarts de finale de l’Euro 2022. Seulement si la France s’imposait dans le même temps face à l’Islande, en deuxième position au coup d’envoi du match. L’avantage pris très rapidement par les Bleues ne débloqua pourtant pas cette affiche décisive. Il a fallu attendre le but libérateur de Tine De Caigny (49e). Pour permettre à la Belgique de se qualifier pour la suite de la compétition. Et le but de l’Islande dans les arrêts de jeu ne changea rien. Une belle récompense pour les Red Flames qui affronteront la Suède en quarts de finale de l’Euro féminin 2022.

Clément Gauvin

Photo © Euro féminin 2022

Articles simillaires

ARTICLES LES PLUS LUS

P