Plusieurs joueuses de l’Espagne réclament la démission du sélectionneur Jorge Vilda

Après une élimination en quart de finale de l’Euro 2022, plusieurs cadres de l’équipe féminine d’Espagne auraient demandé à leur fédération le départ de Jorge Vilda, le sélectionneur. Alexia Putellas, la Ballon d’Or 2021, et Irene Paredes, la capitaine des Espagnoles, en font partie.

Ambiance tendue au centre d’entraînement de la sélection féminine de l’Espagne. Car derrière les sourires des retrouvailles après l’Euro 2022, les relations entre Jorge Vilda, le sélectionneur, et les joueuses se sont fortement dégradées depuis la fin prématurée de la compétition européenne. Selon El Confidencial, plusieurs cadres, dont Alexia Putellas, Patri Guijarro et Irene Paredes, auraient demandé au président de la Fédération espagnole, Luis Rubiales, le départ de leur sélectionneur.

Des mauvais résultats et trop de blessures

Selon les médias locaux, les trois joueuses seraient mécontentes de la performance de l’Espagne à l’Euro 2022. Une compétition où la Roja a été éliminée en quart de finale face à l’Angleterre (2-1 a.p), pays hôte et vainqueur final. Selon elles, « un changement d’entraîneur est nécessaire pour maximiser les performances d’une génération. Qui ne voit pas les succès obtenus au niveau des clubs se refléter dans l’équipe national » explique Marca. Une position partagée par une majorité des joueuses au sein du vestiaire de la Roja.

Il est aussi reproché à Jorge Vilda, en poste depuis 2015, une inégalité de traitement entre les titulaires et les remplaçantes. Ce qui, selon elles, serait l’explication du grand nombre de blessures que connaissent les Espagnoles, dont Alexia Putellas. Nerea Eizagirre, la capitaine de la Real Sociedad, a confirmé ce ressenti lors d’une interview à Radio Marco Donosti. La milieu de terrain, non-convoquée en sélection malgré 16 buts en championnat la saison dernière, n’a pas maché ses mots en parlant de Jorge Vilda. « Après cette année, il vaut mieux ne pas donner d’explications. Car je pense qu’il n’y en a pas », a déclaré Eizagirre. « Vilda a ses joueurs et les prend, même s’ils ont à peine joué toute l’année. »

À lire aussi : Les Anglaises envoient une lettre engagée au futur Premier ministre

Jorge Vilda conforté par la Fédération espagnole

Malgré les plaintes de plusieurs cadres, Luis Rubiales, le président de la Fédération espagnole, n’envisagerait pas de changer de sélectionneur pour l’équipe féminine d’Espagne. Une confiance déjà renouvelée en juin dernier, lorsque Jorge Vilda a été prolongé jusqu’en juin 2024. Avant même le début de l’Euro 2022 en Angleterre. « Nous renforçons le projet du football féminin avec stabilité et continuité », avait déclaré Rubiales.

Si Jorge Vilda devait être licencié, il rejoindrait la liste des sélectionneurs déchus après des mauvais résultats à l’Euro 2022. Ces dernières semaines, Mark Parsons (Pays-Bas) et Martin Sjogren (Norvège) ont été remplacés à la tête de leur sélection féminine respective.

Clément Gauvin

Photo © Espagne féminine

Articles simillaires

Les plus lus