Le PSG féminin dévoile les résultats de son enquête sur Didier Ollé-Nicolle

Le PSG féminin n’a retenu « aucune faute » ni « aucun manquement » à l’égard de Didier OlléNicolle qui était accusé de « comportements inappropriés » par une joueuse.

Écarté à titre conservatoire et temporaire fin mai par le PSG féminin, Didier Ollé-Nicolle savait depuis un petit moment qu’il n’entraînerait plus le club de la capitale. Le technicien français était alors accusé de « faits et paroles inappropriés » par l’une de ses joueuses. Le club a diligenté une enquête interne le 24 mai dernier. La justice s’est également emparée du dossier. Didier Ollé-Nicolle a été auditionné par la police judiciaire de Versailles pour des faits présumés « d’agression sexuelle ».

Dans un communiqué publié le dimanche 31 juillet, le Paris SG a confirmé le départ de son ancien coach « d’un commun accord ». L’annonce a été faite la veille de la nomination de Gérard Prêcheur jusqu’en 2023, avec une année en option. Les dirigeants parisiens en ont profité pour dévoiler les résultats de leur enquête interne à l’encontre de Didier Ollé-Nicolle. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils ne se sont pas épanchés sur le sujet.

Aucune faute ni aucun manquement retenu à l’encontre de Didier Ollé-Nicolle

De manière laconique, le PSG féminin a ainsi informé qu’il n’avait retenu « aucune faute ni aucun manquement » à son encontre. « Le Paris Saint-Germain tient à remercier Monsieur Didier Ollé-Nicolle pour son travail et son professionnalisme. Et lui souhaite le meilleur pour la suite de sa carrière », peut-on y lire.

Pour rappel, il était notamment reproché à l’entraîneur français d’avoir mis une tape sur les fesses d’une joueuse – mineure au moment des faits – durant la présaison dernière aux États-Unis. D’autres membres de l’équipe se seraient ensuite plaintes des agissements de leur coach.

Photo © PSG féminin

Articles simillaires

Les plus lus