L’équipe féminine d’Arsenal battue par les U15 masculins du club lors d’un match amical

Dans le cadre d’un match amical de présaison, l’équipe féminine d’Arsenal s’est inclinée face à l’équipe masculine U15 (5-0) ce dimanche à Londres. Depuis, des messages dénigrants affluent sur les réseaux sociaux pour critiquer les footballeuses anglaises.

Pour certains, c’est une défaite symbolique mais embarrassante pour l’image du football féminin. Pour d’autres, en majorité des hommes, elle est un nouveau prétexte pour dénigrer le niveau du football féminin. Ce dimanche, l’équipe féminine d’Arsenal a subit une lourde défaite contre l‘équipe masculine U15 lors d’un match amical à huis clos (5-0).

Si aucune communication officielle n’a été faite par le club londonien, les internautes ont eu connaissance de cette rencontre par les réseaux sociaux des joueurs. Depuis de nombreux commentaires comparent le football masculin et féminin. Tout comme ça avait été le cas en 2017, lors de la défaite des USA, championnes du monde en titre, face aux garçons U15 de Dallas dans le même contexte. L’histoire se répète malgré la grande progression de la discipline. Pourtant, cette défaite ne signifie rien pour les deux équipes.

Un match amical contre les U15 garçons juste après l’Euro féminin 2022

Si le score final entre les deux équipes est sans appel, il faut néanmoins contextualiser cette rencontre. Comme l’évoque le Daily Mail, le match a eu lieu à huit clos dans l’intimité du club londonien. Quelques semaines seulement après la fin de l’Euro 2022, une compétition européenne ayant mobilisée de nombreuses joueuses d’Arsenal. Après celle-ci, et plusieurs jours de repos, elles ont affronté les U15 garçons du club. Une affiche prévue depuis plusieurs mois pour justement remettre les footballeuses dans le rythme. Face à des garçons plus avancés dans leur préparation pour la prochaine saison.

« C’est une opportunité incroyable. La plupart des équipes de football du monde donneraient tout pour l’avoir. C’est l’occasion de voir si nous pouvons rendre notre entraînement plus difficile que les jeux » avait déclaré Jonas Eidevall en mai dernier.

Car l’entraîneur de l’équipe féminine d’Arsenal est conscient de la difficulté d’une telle affiche. Mais, selon lui, c’est aussi un bon moyen de préparer ses joueuses à la Ligue des champions féminine. « Si nous réussissons à l’entraînement, nous réussirons également dans les matches. Les moins de 15 ans ou moins 16 ans sont généralement un bon groupe d’âge où le physique n’a pas tellement grandi chez tous les joueurs. Ils sont un peu plus rapides que nos joueuses mais ce n’est pas impossible de jouer contre eux. »

À lire aussi : La célébration « bad ass » de Megan Rapinoe avec OL Reign en NWSL

L’équipe féminine d’Arsenal sans les internationales

Mais pour ce match, le coach suédois des féminines étaient privées de huit joueuses. Dont plusieurs cadres de son vestiaire, convoquées en sélection. C’était notamment le cas des Anglaises Leah Williamson, Beth Mead, Lotte Wubben-Moy et Jordan Nobbs. Toutes ont été appelées par Sarina Wiegman pour participer aux éliminatoires de la Coupe du monde 2023 contre l’Autriche et le Luxembourg. Des absences préjudiciables tout comme l’était celle de l’attaquante vedette, l’internationale néerlandaise Vivianne Miedema.

De l’autre côté, l’équipe masculine U15 a pu compter sur la performance XXL de son aillier Chido Obi. International danois chez les jeunes, Chido Obi s’est offert un triplé dans ce match. Confirmant sa motivation à affronter les féminines du club et ses performances impressionnantes depuis son arrivée à Arsenal.

Capture Écran Chido Obi Arsenal 582x1024, Footeuses

En conclusion, ce match entre l’équipe féminine d’Arsenal et les U15 garçons ressemblaient a priori à de nombreuses autres rencontres amicales du même type. Avec un score tout autant anecdotique. Mais des bons souvenirs pour les jeunes garçons et les joueuses des Gunners. Mais qui oblige à préciser, comme à chaque fois, le contexte de la rencontre. Et qu’il est ridicule de tirer des conclusions de ce genre de matches amicaux. Car l’inverse est aussi possible. Dernier exemple en date, il y a quelques jours, une victoire de l’équipe féminine de Chelsea face aux U18 des Blues (4-3).

Clément Gauvin

Photo © UEFA

Articles simillaires

Les plus lus