L’OL féminin s’impose difficilement face à Soyaux en D1 Arkema

Tout comme le PSG samedi, l’OL féminin a enchaîné une deuxième victoire cette saison face à Soyaux (2-1), ce dimanche en D1 Arkema. Mais face à un adversaire solide, les Lyonnaises ont eu bien des difficultés.

Pour son premier match de D1 Arkema à domicile, l’OL féminin a assuré l’essentiel. Sonia Bompastor et ses joueuses se sont logiquement imposées face à l’ASJ Soyaux, ce dimanche au stade Gérard-Houllier (2-1). Comme chaque saison depuis 2007, elles ont donc remporté leur premier match à domicile en championnat. Mais cette fois-ci, les Lyonnaises n’ont pas complètement dominé leur sujet et leur adversaire du jour. Surtout offensivement où, dans un nouveau système et en l’absence d’Ada Hegerberg (blessée), des ajustements sont encore nécessaires.

L’OL féminin porté par Lindsey Horan

Face à une équipe de Soyaux bien organisé défensivement et solidaire, l’OL féminin a eu toutes les peines du monde à trouver la faille. Comptant même une seule occasion franche dans la première demi-heure avec une tentative d’Eugénie Le Sommer de la tête (19e). Il a fallu attendre un magnifique coup franc de Lindsey Horan pour ouvrir le score (32e). L’internationale américaine, déjà auteure d’un bijou similaire à l’ICC féminine cet été, a trouvé la lucarne de Romane Munich d’une frappe enroulée du pied droit dans la lucarne. Un coup d’éclat qui n’a pas forcément rassuré les Fenottes sauvées par Christiane Endler sur plusieurs tentatives de l’ASJ Soyaux en fin de première mi-temps.

À lire aussi : Le PSG facile, Montpellier enchaîne, Bordeaux cale

Insatisfaite de la prestation de ses joueuses, Sonia Bompastor a fait des ajustements tactiques à la pause. Et surtout injecté du sang neuf dans son collectif en faisant entrer Wendie Renard, Ines Benyahia et Delphine Cascarino. C’est d’ailleurs cette dernière qui a permis à l’OL de doubler la mise. Lancée par Benyahia, l’attaquante lyonnaise a profité de la fatigue des Charentaises pour transperser la défense adverse et éliminer la gardienne pour marquer dans le but vide (77e). Solidaire durant tout le match, l’ASJ Soyaux a finalement été récompensé dans le temps additionnel par la réduction du score. L’attaquante burkinabé Stéphanie Gbogou trouva le chemin des filets après un tir rasant du droit (90e+3). Un but anecdotique pour le score final mais pas au classement. Si avec les trois points, l’OL féminin recolle au PSG et à Montpellier (6 points), il laisse filer la première place aux Parisiennes à la différence de buts.

À lire aussi : Le classement de D1 Arkema

Malgré une prestation encourageante, Soyaux a concédé une deuxième défaite en autant de matches. Tout comme Rodez, Reims et Guingamp.

Clément Gauvin

Photo © OL féminines

Articles simillaires

Les plus lus