Transferts : Buchanan et Gunnarsdottir quittent l’OL féminin

Avant la dernière journée de D1 Arkema face à Issy (4-0), l’OL féminin a annoncé les transfets de sa défenseure Kadeisha Buchanan et de son internationale islandaise Sara Bjork Gunnarsdottir. Elles s’ajoutent au départ de Emelyne Laurent vers le Bayern Munich.

L’OL féminin n’a pas attendu le coup de sifflet final de la saison de D1 Arkema, et la remise du trophée, pour officialiser les premiers transferts du mercato estival. Avant le match face à Issy (4-0) ce mercredi, le président lyonnais Jean-Michel Aulas a offert une plaque en hommage à Sara Bjork Gunnarsdottir, Kadeisha Buchanan et Emelyne Laurent. Les contrats des trois joueuses prennent fin au mois de juin. « Elles ont toutes les trois marqué l’histoire de l’OL féminin. Même si Kadeisha Buchanan a disputé plus de matches et elle a eu une aura supplémentaire. Elles sont remerciées pour leur carrière et leur impact dans l’histoire du club » a déclaré Sonia Bompastor.

Une haie d’honneur pour Kadeisha Buchanan

Titulaire en défense centrale avec Wendie Renard, Kadeisha Buchanan avait récupéré ce mercredi le brassard de capitaine de sa coéquipière française. Arrivée en 2016 en provenance du Canada, la joueuse de 26 ans aura passé six saisons dans le Rhône. Et remporté treize trophées avec les Fenottes. Pour son dernier match, ses coéquipières lui ont offert un bel hommage. Remplacée par Lindsey Horan (67e), l’internationale canadienne a eu le droit à une haie d’honneur et de nombreuses embrassades avec les joueuses et le staff lyonnais. En fin de contrat en juin, elle quitte l’OL féminin pour un nouveau challenge. Selon certains supporters présents à Groupama OL Training Center, l’avenir de la défenseure va s’écrire en Angleterre où elle devrait rejoindre Chelsea dans les prochaines semaines.

Gunnarsdottir à jamais la première

Comme Buchanan, Sara Björk Gunnarsdottir ne portera pas le maillot lyonnais la saison prochaine. L’internationale islandaise, arrivée à l’OL féminin en juillet 2020, a marqué l’histoire du club rhodanien. En remportant, un mois après son arrivée, sa première Ligue des Champions féminin le 30 août 2020 contre Wolfsburg, son ancien club. Mais surtout en devenant la première joueuse lyonnaise à tomber enceinte alors qu’elle était en contrat. Après 373 jours sans jouer, elle avait retrouvé les terrains lors de la victoire face à Dijon (3-0). Contrairement à Emelyne Laurent, qui s’est engagée avec le Bayern Munich, la capitaine de la sélection islandaise n’a pas encore donné l’identité de son futur club.

Clément Gauvin

Photo © OL féminines

Articles simillaires

Les plus lus